×
Veröffentlicht am
12.06.2015
Lesedauer
3 Minuten
Teilen
Herunterladen
Artikel herunterladen
Drucken
Drucken
Textgröße
aA+ aA-

The Kooplesmeilleure marque premium française sur les réseaux sociaux selon La Factory NPA

Veröffentlicht am
12.06.2015

Quelle est l’audience des marques françaises de mode premium sur les réseaux sociaux, et surtout, en font-elles bon usage ? C’est la question que s’est posée l’agence de conseil en stratégie digitale La Factory NPA. Habituée à analyser cette question pour les marques de bien d’autres secteurs, parmi lesquels le luxe, La Factory NPA a opté pour une étude ciblée sur douze marques françaises de mode premium pour sa première dédiée à ce segment spécifique.

Classement en points de la performance des douze marques étudiées en additionnant leur activité (ou non) sur chacun des réseaux - La Factory NPA.

 
Douze marques plutôt haut de gamme - jusqu’à flirter avec le luxe - ont été choisies pour leur audience certaine sur les réseaux sociaux et leur activité confirmée sur le web, dans le cadre d’une étude plus globale sur leur politique digitale au sens large, e-commerce compris, par exemple. Mais, dans le volet consacré aux réseaux sociaux, le comparatif a vu une marque triompher : The Kooples. Suivie d’assez près par Zadig & Voltaire, Maje, Sandro et Eleven Paris, notamment.
 
Des marques qui n’ont pas été départagées sur la seule taille de leur communauté, mais via un "algorithme du rayonnement numérique" des marques, incluant aussi l’activité réelle de la marque et le taux d’engagement, par exemple. Après les cinq premiers, viennent ensuite, dans l’ordre, Sonia Rykiel, Sézane, Comptoir des Cotonniers, Claudie Pierlot, Ba&sh, Paul & Joe et enfin Vanessa Bruno.

Curiosité parmi ces noms, outre les variations de niveau de gamme, la marque Sézane, qui malgré sa grande jeunesse et sa notoriété assez relative auprès du grand public, se distingue, et pour cause : c’est un bébé du web. Une marque vendue uniquement sur son e-shop et que l’on a vue émerger précisément sur les réseaux sociaux. Elle bénéficie donc d’une communauté forte et bienveillante, compte tenu de son histoire et son profil.
 
Autres enseignements de l’étude : Facebook est le "mass media" des réseaux sociaux, avec une communauté d’utilisateurs bien plus grande que les autres plateformes. Facebook représente ainsi 73 % de la totalité des abonnés des douze marques étudiées : un relais indispensable et globalement bien appréhendé par les marques. Mais un challenger s’affirme aujourd’hui : Instagram.

 
Si le réseau ne représente que 21 % du total des abonnés des marques, ce qui est déjà en forte hausse, c’est celui sur lequel le taux d’engagement est le plus fort. Sur le nombre total d’engagements (likes ou commentaires) tous réseaux sociaux confondus, 86 % ont lieu sur Instagram. Une particularité qui permet aujourd'hui à ce réseau de "concurrencer Facebook en termes de visibilité", selon La Factory NPA.

Plus efficace donc car plus impliquant, Instagram n’est pourtant pas encore utilisé suffisamment par les marques de mode, selon l’agence, et pas encore dans une optique assez commerciale. Il y aurait encore beaucoup de marge pour convertir de manière optimale cet engagement en ventes, en ligne ou en magasins.

Autre réseau social trop peu utilisé par les marques selon l’agence : Youtube. Trop peu ont une chaîne, et parmi les marques étudiées, celles-ci ne parviennent pas assez à interagir par ce biais avec les consommateurs. Un réseau clairement négligé qui aurait pourtant une grande portée en termes d’audience, mais aussi en termes commerciaux si les outils passerelles vers l'e-commerce étaient utilisés.

Pour l’agence, le média vidéo devrait être le fer de lance d’une bonne stratégie digitale. Encore du chemin à parcourir donc pour les marques françaises premium…

Copyright © 2022 FashionNetwork.com Alle Rechte vorbehalten.