P Kering veut se construire une culture digitale

En 2020, Kering met un terme à sa coentreprise avec YNAP. Celle-ci opérait depuis 2012 la majorité des activités e-commerce du groupe, hors Gucci. Grégory Boutté est à la baguette pour la reprise en direct des opérations. Un enjeu majeur pour le groupe : les ventes e-commerce (sorties de caisse) représentent aujourd’hui moins de 10 % du chiffre d’affaires du groupe, mais sont amenées à monter encore en puissance dans les prochaines années. L’ancien vice-président d’eBay, recruté fin 2017, est arrivé pour optimiser cette intégration.

P Ce contenu est réservé aux abonnés Premium. Merci de vous connecter ou de vous inscrire pour y accéder.

Devenez membre Premium
Luxe - DiversBusinessInnovations
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER