×
Veröffentlicht am
23.06.2015
Lesedauer
2 Minuten
Teilen
Herunterladen
Artikel herunterladen
Drucken
Drucken
Textgröße
aA+ aA-

J. Crew : Alejandro Rhett licencié pour s'être moqué d'anciens collègues renvoyés

Veröffentlicht am
23.06.2015

Le vice-président du merchandising homme de J.Crew, Alejandro Rhett, aurait été licencié par le retailer, a rapporté le quotidien américain The Daily. Le désormais ex-dirigeant avait posé une photo sur Instagram, se moquant d'anciens collègues qui avaient été eux-mêmes renvoyés récemment, ce qui lui avait valu la couverture du New York Post avec le titre « J. Cruel ». 


Alejandro Rhett - Facebook

 
Alejandro Rhett, 32 ans, est soupçonné d'avoir fait renvoyer ses anciens collègues avant de poster des photos avec les mots-dièses « #hungergames » et « #maytheoddsbeeverinyourfavor », des références au blockbuster hollywoodien, The Hunger Games. Trois autres employés de J. Crew qui auraient contribué au photomontage, Julie Stamos, Vanessa de Jesus et Andrew Ruth, pourraient également perdre leur emploi. 

« Nous ne tolérons ce comportement en aucune façon. Les actions individuelles ne représentent pas la culture de notre entreprise, ce n'est pas ce que nous sommes. Les décisions difficiles que nous avons prises la semaine dernière n'étaient pas quelque chose que nous avons pris à la légère. Nous faisons de notre mieux pour prendre des décisions avec soin et compassion pour tous nos collaborateurs », a déclaré au Daily un porte-parole de J.Crew. La griffe de prêt-à-porter n'a officiellement ni confirmé ni démenti s'être séparée d'Alejandro Rhett.

L'enseigne a licencié 175 employés ce mois-ci et remplacé ses responsables des lignes femme pour sa marque éponyme et sa ligne Madewell.

J. Crew est actuellement en pleine restructuration pour se relancer après des ventes en berne, tout comme Gap et Target qui partagent des problèmes similaires. 

Obi Anyanwu (avec Corentin Chauvel)

Copyright © 2022 FashionNetwork.com Alle Rechte vorbehalten.