×
Übersetzt von
Paul Kaplan
Veröffentlicht am
10.09.2022
Lesedauer
4 Minuten
Teilen
Herunterladen
Artikel herunterladen
Drucken
Drucken
Textgröße
aA+ aA-

À New York, Fendi célèbre le quart de siècle de son sac Baguette avec Marc Jacobs

Übersetzt von
Paul Kaplan
Veröffentlicht am
10.09.2022

En cas de doute, optez pour la collaboration. Dans une ère caractérisée par les partenariats entre grands acteurs de la mode, Fendi l'a bien compris. D'ailleurs, pas moins de quatre designers et un mannequin ont salué ensemble à l'issue du défilé exceptionnel donné par la maison italienne vendredi soir à New York.


Fendi - Printemps-Été 2023 - Prêt-à-porter féminin - New York - © PixelFormula


Le show a été lancé par Kim Jones, le designer des collections féminines de Fendi, qui a fait tomber comme par magie un énorme rideau beige au Hammerstein Ballroom, révélant un miroir géant qui reflétait la collection splendide imaginée par son ancien coéquipier Marc Jacobs.

Le défilé célébrait le 25e anniversaire de l'emblématique sac "Baguette" de Fendi, dont la créatrice Silvia Fendi se tenait aux côtés de sa fille Delfina Delettrez au moment du salut final. Puis les quatre créateurs se sont tournés vers le top model iconique et nouvelle égérie du Baguette, Linda Evangelista, habillée d'une énorme robe en taffetas de soie. Un Baguette brodé d'argent au bras, cette dernière faisait là sa première apparition sur un podium depuis six ans, après s'être retirée de la vie publique pour se remettre d'une réaction inhabituelle à la procédure esthétique de congélation des graisses connue sous le nom de CoolSculpting.

Marc Jacobs a célébré le quart de siècle du sac à main à sa façon, directement dans la collection, notamment sur des parkas en vison dotées de poches Baguette surdimensionnées. Un mannequin portait même le sac en guise d'épaulette en soie turquoise. Le Baguette, dans une version miniature munie de la boucle en "F" inversé emblématique, se balançait sur des chaînettes sur des jupes militaires, ou se réinventait en sac banane.


Fendi - Printemps-Été 2023 - Prêt-à-porter féminin - New York - © PixelFormula


Le designer américain a également incorporé de multiples éléments de son propre univers — depuis ses inspirations vintage jusqu'à ses clins d'oeil humoristiques — à la collection, à l'instar de ces longs sweat-shirts en vison côtelé, portés avec des jupes translucides. Marc Jacobs a détourné avec humour avec le logo Fendi — ses derniers mannequins ressemblaient à des duchesses délurées recouvertes de fourrure, habillées de fourreaux de soie mastic, la dernière enveloppée dans une étole en fourrure de dix mètres de long, traînée sur le sol de la salle de bal sous les applaudissements du public.

Dans cette collection mixte, les pièces phares de Marc Jacobs étaient sans doute les parkas en fourrure rase, les vestes de ski et les blousons bombardiers, ces derniers étant souvent portés avec des mini-jupes en dentelle métallisée. L'ambiance générale était à la fois martiale et extrêmement opulente. À commencer par Bella Hadid, vêtue d'une combinaison turquoise, la fermeture éclair ouverte jusqu'au nombril, avec son bracelet et son foulard assortis.

En bref, une collaboration astucieuse et intelligente qui prolonge l'ADN de Fendi et permettra à coup sûr à cette griffe en pleine expansion de conquérir de nouveaux adeptes. Après tout, Kim Jones est le spécialiste des coopérations fructueuses — à la tête des collections masculines de Dior, il a collaboré avec Shawn Stussy, l'artiste KAWS, la star du punk Raymond Pettibon et la célèbre créatrice de bijoux Yoon Ahn. 

"Au départ, Kim m'a contacté pour créer une capsule, mais le projet a pris de l'ampleur", explique Marc Jacobs, qui a déjà collaboré avec Kim Jones lorsqu'ils dirigeaient respectivement les départements de mode féminine et masculine de Louis Vuitton.


Fendi - Printemps-Été 2023 - Prêt-à-porter féminin - New York - © PixelFormula


"Ce qui m'a plu dans ce projet, c'est que je connaissais très bien le travail de Kim chez Vuitton; j'ai commencé par regarder ce qu'il avait accompli chez Fendi, avant de réfléchir à ce que je voulais dire de la marque", précisait Marc Jacobs, assailli par une meute de paparazzi qui se bousculaient dans les coulisses pour prendre des photos.

La soirée s'est transformée en retrouvailles pour les super-modèles de ces dernières décennies: Kate Moss, Amber Valletta et Christy Turlington se pressaient aux côtés de Sidney Toledano, le patron de LVMH, et de Serge Brunschwig, celui de Fendi. Avant d'être rejointes par les égéries contemporaines Kim Kardashian et Winnie Harlow. Kim Jones, qui se rangeait derrière ce beau monde comme un designer parmi d'autres, portait un pull à carreaux orné du logo "Mix" bien visible.

Plusieurs créateurs sont venus rendre hommage à la marque italienne, de Zac Posen à Tommy Hilfiger, ainsi que le maire de New York Eric Adams, qui a inauguré la saison de 141 défilés par un cocktail organisé dans sa résidence officielle, Gracie Mansion, jeudi soir.

La ville tout entière semble happée par la mode — à Soho, des ouvriers mettaient la dernière main à un panneau d'affichage géant "Fendi Roma". De nombreux abribus diffusent des vidéos des marques qui défilent ce weekend, notamment la nouvelle capsule "Cara Loves Karl", qui sera présentée lundi lors d'une fête au dernier étage d'un gratte-ciel des années 1920 sur Wall Street. 

Fendi n'est pas en reste lorsqu'il s'agit de faire la fête — la marque a provoqué des embouteillages sur Lafayette Street où elle avait organisé un dîner et une soirée sur Ludlow Street, pour son after party au Soho House Lower East Side.

Copyright © 2023 FashionNetwork.com Alle Rechte vorbehalten.