×
Veröffentlicht am
21.03.2022
Lesedauer
2 Minuten
Teilen
Herunterladen
Artikel herunterladen
Drucken
Drucken
Textgröße
aA+ aA-

Versace: Emmanuel Gintzburger est le nouveau CEO

Veröffentlicht am
21.03.2022

Le jeu des chaises musicales se poursuit dans le mercato du luxe en ce début d’année. Le passage de Marco Gobetti de Burberry à la tête de Salvatore Ferragamo a provoqué un véritable tremblement de terre au sein de l’industrie du luxe, engendrant des nominations en cascade, dont le dernier maillon vient de se mettre en place avec la nomination d’Emmanuel Gintzburger en tant que CEO de Versace.
 

​Emmanuel Gintzburger - Versace


Ce dernier succède, en effet, à Cedric Wilmotte, qui assurait depuis le 17 janvier l’intérim à la tête de la marque italienne, remplaçant au pied levé le précédent patron de Versace, Jonathan Akeroyd, parti chez Burberry… pour y prendre la place de Marco Gobetti.
 
Hasard ou coïncidence, Emmanuel Gintzburger va donc prendre chez Versace la suite de Jonathan Akeroyd, tout comme six ans auparavant il l'avait fait chez Alexander McQueen, lorsqu’il fut appelé en mai 2016 à succéder au manager britannique, à la direction de la griffe de Kering. C’est Gianfilippo Testa, officiant chez Gucci, qui se substituera à Emmanuel Gintzburger en mai aux commandes d’Alexander McQueen.

Emmanuel Gintzburger affiche une expérience de près de 25 ans dans le secteur du luxe, qui a débuté en 1998 chez Louis Vuitton, où il était en charge du marketing en Asie-Pacifique depuis Hong Kong. Quatre ans plus tard, il se transfère chez Sephora, où il s’occupe du retail régional, avant de prendre la direction marketing.

En 2007, il quitte LVMH pour Lanvin, en qualité de directeur international du retail. Puis il rejoint Kering en 2009, où il va s’occuper, chez Saint Laurent, d’abord du retail en Europe, avant d’être promu en 2011 au poste de directeur monde pour retail et wholesale. En 2016, il prend la direction d’Alexander McQueen, dont il va accélérer l’expansion transformant le label en une maison de luxe à part entière pesant plus de 500 millions d’euros de chiffre d’affaires.
 
C’est une maison d’une tout autre ampleur sur laquelle devra désormais veiller Emmanuel Gintzburger, puisque Versace devrait atteindre 1,7 milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2021. Au troisième trimestre, la marque a vu ses ventes bondir de 29%. Autant dire que les enjeux sont énormes et le nouveau CEO aura la délicate mission de poursuivre cet élan positif, tout en construisant les bases pour la croissance future de la maison.
 
John D. Idol ne semble pas avoir de doutes sur les capacités du nouveau CEO. "Il a fait ses preuves dans la construction de maisons de luxe de mode mondiales. Nous pensons que la vision d'Emmanuel pour Versace nous aidera à réaliser nos ambitions pour l'avenir. Versace a déjà une forte dynamique et le leadership d'Emmanuel nous aidera à accélérer davantage nos plans et à renforcer nos initiatives stratégiques", commente-t-il.

Copyright © 2022 FashionNetwork.com Alle Rechte vorbehalten.