×
Veröffentlicht am
14.11.2021
Lesedauer
3 Minuten
Teilen
Herunterladen
Artikel herunterladen
Drucken
Drucken
Textgröße
aA+ aA-

Tod’s croît sur neuf mois grâce à la Chine et aux Etats-Unis

Veröffentlicht am
14.11.2021

Tod’s récupère du terrain en cette fin d’année. Le groupe de luxe italien a engrangé une progression de 37,6% de son chiffre d'affaires sur neuf mois, à 622,6 millions d’euros. Mais il s’inscrit en recul de 6,7% par rapport à la même période en 2019, soit avant la pandémie. En revanche, les ventes du troisième trimestre, en hausse de 14,6% à 224,3 millions, sont "supérieures au troisième trimestre 2019", enregistrant notamment des croissances à deux chiffres dans le segment "maroquinerie et accessoires".


Roger Vivier est devenue la deuxième griffe la plus importante du groupe après Tod's - rogervivier.com


"Les résultats du troisième trimestre confirment la tendance à l’amélioration que nous avons commencé à enregistrer depuis quelques temps", souligne dans un communiqué le PDG Diego Della Valle. "Le marché chinois croît et continue de nous offrir d’excellents résultats et, grâce à la clientèle locale dans chaque pays, nous recueillons un bon résultat aussi dans le reste du monde. La croissance est particulièrement importante dans le canal e-commerce, qui est en train de donner d’excellents résultats, grâce aux investissements réalisés", commente-t-il.

La grande Chine, premier débouché de Tod’s représentant un bon tiers de tous ses revenus, a bondi de 79,5% à 224 millions d’euros entre janvier et septembre 2021 (+45,4% par rapport à 2019), avec "une progressive décélération sur la fin de l’année". Au troisième trimestre, les ventes en Asie ont aussi ralenti à cause du Japon, note la société.

Les Etats-Unis, où le groupe pèse encore peu avec 41,4 millions d’euros sur neuf mois, les ventes se sont envolées de 60,1%, reculant de 13,1% par rapport à la même période pré-Covid deux ans plus tôt, tandis qu'en prenant la même comparaison elles ont dépassé au troisième trimestre le niveau de 2019. En Italie, deuxième marché le plus important avec un chiffre d’affaires de 151,4 millions d’euros sur neuf mois, les ventes progressent de 22,2% par rapport à 2020 lorsque la plupart des boutiques étaient fermées, mais reculent de 22,5% par rapport à 2019. En Europe, elles augmentent également de 10,5%, tout en s’inscrivant en baisse par rapport à 2019 (-28%).

Le chiffre d’affaires sur le canal de vente direct, représentant 72% des revenus du groupe, est en forte hausse sur la période: +47 ;1% sur 2020 (-2,5% sur 2019). Tod’s dénombre au 30 septembre 312 magasins en propre et 96 en franchise. Le canal de la vente en gros confirme quant à lui "sa réduction physiologique au niveau mondial, particulièrement visible sur les marchés européens".

Roger Vivier, devenue désormais la deuxième marque plus importante du groupe avec un chiffre d’affaires de 161,4 millions d’euros sur neuf mois, a enregistré les meilleures performances sur le période (+51,4% par rapport à 2020 et +14,2% par rapport à 2019), suivie par Tod’s à 296,1 millions d’euros (+40,1% par rapport à 2020 et -12,6% par rapport à 2019). En revanche, Hogan et Fay, même si elles inscrivent en hausse, continuent d’être pénalisées "par leur plus forte exposition sur les marchés italien et européen ainsi que dans le canal wholesale".
 
A l’occasion de la publication de ses résultats trimestriels, le chausseur fait savoir qu’il versera une indemnité de 1,4 million d’euros à titre "d’incitation de départ" à Umberto Macchi Di Cellere, son ex-administrateur délégué, remplacé le mois dernier par la directrice générale Simona Cattaneo, après quatre ans de bons et loyaux services.

Copyright © 2022 FashionNetwork.com Alle Rechte vorbehalten.