×

The Kooples confie sa direction artistique à Tom Van Dorpe

Veröffentlicht am
22.05.2020
Lesedauer
3 Minuten
Teilen
Herunterladen
Artikel herunterladen
Drucken
Drucken
Textgröße
aA+ aA-

The Kooples se donne une nouvelle direction artistique. La marque française de prêt-à-porter positionnée sur le créneau du luxe accessible avec un esprit urbain et rock entre dans un nouveau chapitre de son histoire. 


Tom van Dorpe - The Kooples



Repris l'an passé par le groupe MF Brands et dirigé par Romain Guinier, le label annonce la nomination de Tom Van Dorpe à la tête de sa création artistique. Le designer belge de 36 ans, originaire de Gant, a débuté sa carrière en tant que Fashion Editor à New York pour V magazine.

Basé à New York depuis 12 ans, il a aussi été consultant pour de nombreuses marques sur le segment du luxe accessible. " J'ai travaillé avec de nombreuses marques contemporary et fait du consulting pour des shows homme et femme comme avec Calvin Klein aux Etats-Unis, ou avec Rihanna pour certains défilés Puma Fenty. Avec Hugo, d'Hugo Boss cela a été mon premier et dernier client en tant que consultant. Je pense que ma vision de New Yorker et ma compréhension artistique belge m'ont permis de bien appréhender l'"understandable fashion". J'ai vraiment aimé cette vie hyper active entre les Etats-Unis et l'Europe. Mais ces dernières années je commençais à sentir une frustration car en consultant vous n'êtes ni à l'origine, ni à la conclusion des projets. Je commençais à envisager un retour en Europe".

Un café et une longue discussion sur le potentiel et les projets de The Kooples avec Romain Guinier, patron de la marque depuis quelques mois, le décident. Tom Van Dorpe s'installe à Paris en début d'année pour diriger l'équipe créative.

"Je suis très content d'avoir pu passer le confinement à Paris plutôt qu'à New York, explique-t-il. J'adore le fait que la marque soit équilibrée entre l'homme et la femme. Cela a toujours fait partie d'un axe de mon travail. On travaille en équipe. J'avance sur les moodboards, avec les tendances et je partage avec les designers. Dans la semaine je passe du temps avec les designers homme et femme et sur les accessoires. Je travaille aussi sur les images. Cela reste vraiment très important pour moi. Et j'ai déjà contacté plusieurs des photographes avec qui j'ai pu travailler par le passé".

Tom Van Dorpe sera à la baguette sur la campagne de la prochaine saison et sélectionne les duos qui seront les visages de la marque, même si sa patte ne se verra dans les collections que pour la saison suivante. Pour un changement de style? " J'aime l'ADN de marque qui a été construit, glisse-t-il. Je veux garder ce côté élégant. Le rock-rebel est une bonne base avec des pièces fortes comme les cuirs, les filles qui portent des boots et des robes, l'esthétique des 90's. Après j'ai vécu aux Etats-Unis et à New York où on aime casser les stéréotypes. On va travailler sur l'héritage mais on réfléchit sur comment on pense le couple aujourd'hui. Les représentations sont multiples. On va moderniser certaines pièces, explorer la couleur, réfléchir à ce que veut dire le sportswear pour The Kooples. Le style peut être plus global, séduire à Paris mais aussi à New York City comme au Japon".

Et pour séduire, la marque veut construire autour de son positionnement mixte, assez atypique en France mais aussi à l'international. Romain Guinier, son PDG, l'affirme c'est l'un des piliers de la réussite de la marque fondée en 2007 par la fratrie Elicha. Ainsi The Kooples a renoué depuis quelques mois et à priori pour longtemps avec son image construite autour du couple. Elle va maintenant fortement pousser sa visibilité avec des campagnes physiques et digitales. L'expertise de Tom van Dorpe doit notamment l'aider sur ce point.

Malgré la crise actuelle, la direction de la marque qui réalisait 227 millions d'euros et comptait sur un réseau de 334 magasins lors de son rachat entend bien continuer de grandir.

Copyright © 2020 FashionNetwork.com Alle Rechte vorbehalten.