Tanneries Pechdo : l’innovation pour défendre un cuir Made in France

Même avec près de 120 ans d’histoire, on peut continuer à innover. Les Tanneries Pechdo, toujours installées sur leur terre natale de Millau, ont trouvé dans les cuirs innovants un véritable relais de croissance face à la concurrence de productions lointaines et moins onéreuses.


Les Tanneries Pechdo, outre des cuirs souples et techniques pour la ganteries, développent des cuirs innovants pour l'habillement - Tanneries Pechdo

Fort d’une équipe de 35 personnes, le spécialiste des cuirs souples de petites peaux (agneau, chèvre, flanc de bovins...) s’est progressivement tourné vers la ganterie spécialisée, équipant notamment pompiers, policier et sportifs. Des défis, face à des cahiers des charges denses, qui n’empêchent pas l’entreprise de développer, via son pôle d’innovation mode, de nouvelles avancées. Comme un cuir d’agneau aux propriétés conductrices le rendant compatible avec les écrans tactiles, un cuir d’été pour les motards ou encore un agneau lavable en machine, qu’il soit utilisé en empiècement ou sur des pièces tout cuir.

« Sur le marché du cuir, nous sommes en compétition sur les prix avec des produits faits au Pakistan ou au Bangladesh, mais n’ayant aucune valeur ajoutée, que ce soit en termes de résistance, souplesse et finesse », nous explique la dirigeante, Caroline Krug, à l’occasion du salon Made in France. « Mais la plupart des clients s’en satisfont. Donc, petit à petit, ces commandes nous abandonnent. Ce n’est pas nous qui leurs tournons le dos. Mais il faut donc remplacer ces volumes par des produits à plus forte valeur ajoutée. »

« Porteuse d’un beau savoir-faire »

Caroline Krug avait rejoint la structure en 2013 en tant qu’associée, avant de reprendre l’entreprise voilà deux ans. La dirigeante apportait avec elle deux décennies d’expérience acquise au sein du géant du luxe LVMH. Groupe pour lequel elle a endossé notamment durant quatre années la fonction de directrice générale de Louis Vuitton pour le marché suisse, avant de devenir directrice du projet digital de la marque.


Sweat Le Daron utilisant le cuir lavable en machine conçu par les Tanneries Pechdo - Le Daron

« Après ces 20 ans passés au sein de LVMH, j’avais envie de reprendre une entreprise porteuse d’un beau savoir-faire et c’est tombé sur Pechdo », explique Caroline Krug. Aujourd’hui, la moitié des productions sont expédiées à l’international, avec comme principaux clients étrangers l’Allemagne, l’Autriche, l’Espagne et, au-delà, la Corée du Sud et le Canada. « Même nous sommes en quête de nouveaux marchés, nous pouvons compter sur des clients », se félicite la dirigeante.

Des clients avec lesquels certains défis technologiques spécifiques peuvent mettre deux à trois ans à être relevés, avec leur lot de certifications, labels et tests. Mais l’entreprise, qui n’évoque pas son chiffre d’affaires, sait aussi pouvoir compter sur son fief riche en peaux. Les Tanneries Pechdo profitent en effet de la proximité des caves de Roquefort, des différents cheptels qui les font vivre. Un sourcing local qui, tout autant que l’innovation, joue un rôle dans la promotion de ces cuirs techniques Made in France.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

TextileIndustrieInnovations
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER