×

Slam Jam célèbre 30 ans de culture street

Veröffentlicht am
today 09.01.2019
Lesedauer
access_time 2 Minuten
Teilen
Herunterladen
Artikel herunterladen
Drucken
Drucken
Textgröße
aA+ aA-

Il y avait foule mardi soir au musée Marino Marini de Florence pour l’anniversaire de Slam Jam. Un public nombreux, dont une partie était refoulée à la porte faute de place, avait fait le déplacement pour participer à l’un des événements les plus cool du Pitti Uomo. Depuis 30 ans, l’historique distributeur s’est en effet imposé sur la scène fashion comme un acteur incontournable de la culture street, devenant le premier importateur italien de labels américains peu connus à l’époque, qui dominent aujourd’hui le marché tels Stüssy et Carhartt WIP, mais aussi de Nike, de marques japonaises et de bien d’autres.


Pour ses 30 ans, Slam Jam a attiré le tout Florence au Pitti Uomo - ph Dominique Muret


En trois décennies, l’entreprise fondée à Ferrare (Italie du Centre) par Luca Benini en 1989 s’est agrandie avec une division sportswear. Elle s’occupe aussi de production et est entrée dans le retail avec ses propres magasins et son e-shop, avec un œil toujours attentif aux contaminations artistiques et musicales, organisant également des événements.

C’est dans cet esprit que Slam Jam a imaginé la soirée mardi, dans un joyeux brouhaha, où différents collectifs d’artistes, invités à intervenir entre les bronzes du sculpteur contemporain Marino Marini, y allaient chacun de leur performance aux côtés des marques fétiches de Slam Jam.


La Blazer Class 77 de Nike - ph Dominique Muret


Ainsi, Carhartt WIP s’est associée à la plateforme Kaleidoscope et au duo franco-danois OrtaMiklos, créant dans la grande salle centrale du musée d’étranges sculptures à base de matériaux recyclés, dont du polystyrène, pour créer un lien entre art contemporain et cultures urbaines.

Nike a convié le studio Gonzalez Haase AAS de Berlin en collaboration avec le Bureau Borsche de Munich. Ils ont imaginé une installation pour accueillir la réédition du célèbre modèle de l'équipementier sportif, Blazer « Class 1977 », avec une vidéo signée par Onyx Collective, qui s’est aussi produit sur scène dans la soirée avec son groupe musical. Enfin, Stüssy a présenté un court-métrage sur le monde du billard.


Slam Jam célèbre le lien entre art contemporain et culture street à Florence - ph Dominique Muret


« Nous sommes nés comme distributeurs, mais l’on nous demande de plus en plus d’intervenir à tous les niveaux. En particulier pour développer des collections spéciales avec certaines marques. Nous travaillons ainsi notamment avec Oakley, Napapijri ou encore Kappa, où nous nous occupons de tout, de la création au marketing un peu comme des consultants », explique à FashionNetwork.com Luca Benini. « Le phénomène s’est amplifié depuis quatre, cinq ans. Cela est devenu une nécessité pour les marques, pour communiquer avec un public qui aujourd’hui s’est élargi », conclut le fondateur de Slam Jam.

Copyright © 2019 FashionNetwork.com Alle Rechte vorbehalten.