×

Signe de l'évolution du marché de la fourrure animale, Saga Furs plonge dans le rouge

Übersetzt von
Paul Kaplan
Veröffentlicht am
today 31.01.2019
Lesedauer
access_time 2 Minuten
Teilen
Herunterladen
Artikel herunterladen
Drucken
Drucken
Textgröße
aA+ aA-

Les derniers résultats de Saga Furs suggèrent-ils que la fourrure arrive en bout de course ? Au cours de l'exercice qui a pris fin le 31 octobre, le spécialiste de la fourrure a enregistré une perte avant impôts de 1,7 million d'euros. La société a indiqué que son chiffre d'affaires consolidé avait baissé de 13 %, pour atteindre 45,7 millions d'euros.


Signe de l'abandon progressif de la fourrure animale, Saga Furs plonge dans le rouge - Archiv


Il y a un an seulement, la société finlandaise avait enregistré un bénéfice avant impôts de 9,2 millions d'euros. Cette année pourtant, le bénéfice d'exploitation a enregistré une perte de 4,5 millions d'euros, contre un bénéfice de 5,8 millions d'euros un an auparavant. Selon Saga, le nombre croissant de grandes marques qui ont décidé d'abandonner l'usage de la fourrure a eu un impact très négatif sur ses résultats commerciaux. 

Ces derniers temps, des marques comme Gucci, Jimmy Choo, Michael Kors et Versace, qui utilisaient de la fourrure animale, ont été confrontées à des « défis d'image » sur les marchés occidentaux et ont dû se tourner vers la fausse fourrure. Mais Saga Furs a également été affectée par un ralentissement de ses affaires en Chine.

Les résultats indiquent que la production mondiale de vison a chuté d'environ 20 % l'an dernier et que les prix du vison ont encore baissé (24 %), ce qui aurait réduit les marges bénéficiaires de Saga. Le prix de la peau de renard a également chuté de 20 %. Sans compter que les prix en euros ont été influencés négativement par les taux de change.

L'entreprise explique pourtant qu'elle constate une forte demande pour les fourrures animales, même si ses affaires ralentissent en Chine, en raison des stocks importants de fourrure. La demande augmente même en Russie et en Corée du Sud.

Quant aux militants anti-fourrure, ils se sont félicités de la baisse des bénéfices de l'entreprise. Claire Bass, directrice générale de Humane Society International UK, a déclaré : « L'effondrement des profits de Saga Furs montre clairement que ce secteur est du mauvais côté de l'histoire. En 2018, nous avons assisté à un effet domino, grâce à l'adoption de politiques anti-fourrure par les meilleurs designers mondiaux, dont Gucci, Versace et Burberry ; le commerce de la fourrure s'en ressent nettement, comme on peut le voir avec la chute des prix de la fourrure et le déclin de 10,9 millions d'euros des bénéfices de l'entreprise. Saga Furs a tout à fait raison de citer les "défis liés à l'image sur le marché occidental" parmi les problèmes qu'elle devra affronter. »

Copyright © 2019 FashionNetwork.com Alle Rechte vorbehalten.