×

Salomon : Jean-Marc Pambet tire sa révérence

Veröffentlicht am
today 06.11.2019
Lesedauer
access_time 3 Minuten
Teilen
Herunterladen
Artikel herunterladen
Drucken
Drucken
Textgröße
aA+ aA-

En janvier, Jean-Marc Pambet mettra un point final à une aventure professionnelle dont les premières lignes se sont écrites il y a 34 ans. Le Français a connu les hauts et les bas de la marque fondée en 1947 par la famille Salomon, spécialiste de la production de carres de skis, à Annecy. Celui qui occupait le poste de PDG depuis dix ans a annoncé son départ en janvier 2020.


Jean-Marc Pambet - Salomon


Le dirigeant a débuté dans les équipes commerciales de la marque, qui à son origine était spécialisée dans les chaussures et fixations de skis avant de produire ses propres skis. Ancien d'HEC, Jean-Marc Pambet prend progressivement en charge le marché français puis l'Europe. En 2002, il est nommé directeur général en charge de la diversification de Salomon. Sous sa houlette, Salomon découvre de nouveaux horizons. Et trouve sa voie dans le trail running. La marque devient une référence en la matière. La direction développe aussi le textile. Il continue son travail de fond, même lorsqu'Adidas décide de revendre Salomon à Amer Sports en 2005 et que la structure française est réorganisée.

Jean-Marc Pambet intègre le conseil d'administration du groupe finlandais de marques de sports, et devient président de Salomon en 2009. Durant les dix dernières années, il a impulsé une belle dynamique et consolidé les fondations de Salomon, développant en particulier l'Annecy Design Center, le centre de recherche et développement du groupe pour la chaussure, le textile et le matériel. Salomon, via un communiqué, précise qu'il est aussi derrière le développement d'un centre d'analyse et d'expérimentation dans la relation avec le consommateur sur le volet digital et dans les magasins. Au niveau local, il s'est en outre impliqué dans l'association Outdoor Sports Valley, qui vise à développer l'industrie de l'outdoor.

Le groupe souligne que sous sa présidence Salomon a doublé ses ventes pour atteindre en 2018 un chiffre d'affaires de 830 millions d'euros. Acteur fort de l'outdoor, Salomon a été repris, comme l'ensemble du groupe Amer Sports, par un consortium mené par le géant chinois du sport Anta. Un mouvement, finalisé en début d'année, qui ouvre de nouvelles perspectives à la marque. Le président de Salomon, dont la mission se conclura fin décembre, ne verra pas cette nouvelle étape de l'intérieur. "Après avoir structuré au cours de ces douze derniers mois le nouveau projet Salomon 2025, Jean-Marc Pambet, qui vient de franchir la barre des 60 ans, passe le relais Salomon à Michael White", explique la marque dans un communiqué.

La mission est d'ampleur pour le futur patron de Salomon. Michael White évolue au sein du groupe Amer Sports depuis 2005 pour diriger la zone Grande-Bretagne et Irlande. Il est rapidement promu au poste de directeur général Europe, avant de rejoindre le conseil d'administration du groupe en 2010. Il a une vision globale de l'activité d'Amer Sports, d'autant qu'il prend en charge en 2014 la zone des Amériques. En 2016, il passe sur la région Asie-Pacifique et s'offre en prime la casquette de directeur commercial du groupe. C'est donc un dirigeant aguerri, avec une forte vision internationale qui prend les rênes de Salomon.

Le fait qu'il s'agisse d'un Britannique à la tête d'une marque française pourrait-il être une source d'inquiétude ? Dans son communiqué, le groupe a voulu rassurer. Michael White va travailler pendant deux mois en collaboration étroite avec Jean-Marc Pambet. Il parle surtout cinq langues, est basé en France depuis plus de 20 ans et aura son bureau à Annecy, berceau de Salomon.

Copyright © 2019 FashionNetwork.com Alle Rechte vorbehalten.