×
Veröffentlicht am
06.10.2022
Lesedauer
2 Minuten
Teilen
Herunterladen
Artikel herunterladen
Drucken
Drucken
Textgröße
aA+ aA-

Romualda, le chapeau comme objet de mode et d’art

Veröffentlicht am
06.10.2022

Lorsqu’elles étaient petites, lors de leurs vacances dans le désert près de Rodalquilar, en Espagne, les sœurs Cristina et Mariana Aguirre ont croisé la route de Romualda, une artiste néerlandaise. Quelques années plus tard, Romualda est devenue leur marque, un label de chapeaux artisanal et créatif qui a rapidement rencontré son public.


Chapeau signé Romualda - DR


"C’est incroyable, nous n’avons pas encore fait totalement le bilan mais, à la fin de l’année, Romualda sera présente dans plus de 200 magasins", se réjouit Mariana Aguirre sur son stand lors du salon Tranoï, qui s’est tenu au palais Brongniart à Paris du 29 septembre au 3 octobre dernier.

Originaires de Madrid, les sœurs Cristina, peintre, et Mariana, designer objet, ont créé fin 2019, au tout début d’une pandémie mondiale, une marque de chapeaux peints à la main, très souvent avec des pigments naturels, sur des matières écoresponsables ou naturelles telles que le coton bio et la soie.

Ces pièces parfois XXL (jusqu’à 375 euros), confectionnées dans des ateliers des Asturies, dans le nord de l’Espagne, s’ornent des créations uniques de Cristina.

Les Etats-Unis constituent aujourd’hui sont principal marché avec plus d’une quarantaine de revendeurs notamment en Californie. En France, Romualda est notamment présente chez By Marie. Au Japon, on la retrouve chez Isetan.

"Ce sont des pièces uniques, même si nous essayons de trouver une façon 'd’industrialiser' une partie de notre production pour répondre à la demande", explique Mariana Aguirre.

Romualda a ainsi étoffé il y a quelques mois son vestiaire avec une ligne de prêt-à-porter aux lignes simples et fluides. Des pièces sur lesquelles sont imprimées des œuvres de Cristina (combinaison à 375 euros).
 

Copyright © 2023 FashionNetwork.com Alle Rechte vorbehalten.