×
Veröffentlicht am
25.10.2022
Lesedauer
2 Minuten
Teilen
Herunterladen
Artikel herunterladen
Drucken
Drucken
Textgröße
aA+ aA-

Repetto: Charlotte Gaucher-Holmann et Laurence Levy prennent les commandes

Veröffentlicht am
25.10.2022

C’est un passage de relai, voire une transmission qui s’opère à la tête de Repetto. Charlotte Gaucher-Holmann, la fille de Jean-Marc Gaucher, le président et propriétaire de la marque française, vient d’être nommée au poste de directrice générale adjointe. A ses côtés, Laurence Levy, ex-L’Oréal, rejoint la griffe en tant que directrice générale. A noter que si Jean-Marc Gaucher cède l'opérationnel, il reste le président de la société qu'il a repris en 1999.
 

Laurence Levy et Charlotte Gaucher-Holmann, prennent la tête de Repetto avec que JEan-Mars Gaucher reste président - DR


Ancienne de chez L’Oréal, où elle a travaillé dans la division luxe pour Lancôme et Yves Saint Laurent, Charlotte Gaucher-Holmann a rejoint Repetto il y a un an et demi, et occupait depuis janvier 2022 le poste de directrice stratégique.
 
C’est au sein du géant mondial de la beauté, que Charlotte Gaucher-Holmann a croisé la route de Laurence Levy. Diplômée de HEC Paris en 2005, Laurence Levy a commencé sa carrière dans le conseil en stratégie, chez Oliver Wyman. En 2009, elle intègre Danone au sein de la direction de la stratégie. C’est en 2012 qu’elle rejoint L’Oréal, elle y occupe différentes fonctions au sein de la division travel retail, avant d’être nommée directrice générale adjointe de la marque Yves Saint Laurent Beauté en juillet 2021.

"L’arrivée de cette direction signe l’ouverture d’un nouveau chapitre pour Repetto qui s’articulera autour d’un projet ambitieux d’accélération. La marque intensifiera son développement à la fois sur son réseau de boutiques en France, avec ses partenaires en Asie et sur de nouveaux marchés de conquête tels que les Etats-Unis, alors que la marque observe une très forte hausse des ventes réalisées auprès de la clientèle américaine", indique Repetto dans un communiqué.
 
Bousculée par la pandémie, l'entreprise, qui avait déjà été fragilisée par les mouvements sociaux de 2019, avait présenté un plan de sauvegarde de l’emploi en 2020. Depuis, la griffe a revu sa copie, investissant davantage sur le digital qui représente aujourd’hui 15% de son chiffre d’affaires et se renforçant à l’export, avec en ligne de mire l’Asie, qui pèse pour 45% des ventes et les États-Unis, qui en 2022 représentent sa première clientèle étrangère.
 

Copyright © 2023 FashionNetwork.com Alle Rechte vorbehalten.