×
Veröffentlicht am
29.07.2021
Lesedauer
3 Minuten
Teilen
Herunterladen
Artikel herunterladen
Drucken
Drucken
Textgröße
aA+ aA-

Puma table sur une croissance de 20% à taux de change constant en 2021

Veröffentlicht am
29.07.2021

Puma reste préoccupé par l'impact à court terme de la pandémie de coronavirus sur sa chaîne d'approvisionnement, a déclaré jeudi l'équipementier sportif allemand, mais il a réaffirmé que les perspectives à moyen terme pour le secteur et la société restaient positives.


Les résultats de Puma pour le deuxième trimestre et premier semestre 2021 - Puma


L'entreprise a été en mesure de surmonter les pénuries de capacité de fret, la congestion portuaire et les restrictions liées au Covid-19 dans certains pays, pour enregistrer une forte croissance des ventes et des bénéfices au deuxième trimestre grâce à une forte demande, selon le directeur général Bjorn Gulden.

"Nous sommes, bien sûr, toujours inquiets de l'impact que le Covid-19 continuera d'avoir sur notre activité à court terme, surtout désormais sur la chaîne d'approvisionnement", a déclaré Bjorn Gulden dans un communiqué.

Le directeur général a relevé que la croissance importante des coûts de transports de marchandises se répercutait sur les marges du groupe. Il a également précisé dans la présentation des résultats semestriels que les usines étant fermées dans le sud du Vietnam pour lutter contre la pandémie, Puma rencontre un impact direct sur sa production. Le dirigeant a en effet souligné que 15% de son sourcing global se situe dans cette zone. Le groupe, qui attend les nouvelles de l'Etat vietnamien sur une prolongation à partir de lundi prochain de ces mesures, explique analyser les options pour réduire les délais de livraison des produits mais aussi pour trouver des alternatives de production dans le nord du Vietnam, en Chine et en Indonésie. Björn Gulden a toutefois précisé que pour chaque produit, il existe deux à trois régions de production, afin de donner de la flexibilité et de la sécurité au groupe.


"Nous continuons à être très positifs quant aux perspectives à moyen terme pour notre secteur en général et spécifiquement pour Puma", a-t-il ajouté. "Tous les marchés sont en croissance sur les ventes par rapport à 2019 excepté la Corée du Sud", a-t-il aussi souligné.

La société a confirmé les chiffres préliminaires de chiffre d'affaires et de bénéfices au deuxième trimestre, publiés il y a deux semaines: un chiffre d'affaires à taux de change constant qui a presque doublé (+96%) pour atteindre 1,589 milliard d'euros et un bénéfice avant intérêts et impôts (Ebit) d'environ 109 millions d'euros, contre une perte de 115 millions l'an passé à la même époque.

Cette croissance est portée par une progression des ventes de 85% sur la zone Europe, Moyen-Orient et Afrique à 572 millions, de plus de 29% en Asie-Pacifique à 341 millions et de de 183% sur la zone Amériques à près de 676 millions d'euros.

Spécificité de Puma par rapport aux leaders du secteur que sont Nike et Adidas, la forte part de ses ventes en gros. Celles-ci ont progressé de 114% sur le trimestre à 1,2 milliard d'euros. Les ventes directes au consommateur (D2C) ont progressé de près de 55% à 389 millions. A noter que les ventes dans ses points de vente à l'enseigne ont plus que doublé (+107%) et que, malgré la réouverture des magasins, ses ventes en ligne ont continué de progresser (+8,5%).

Une performance qui s'explique aussi par les investissements consacrés durant la période. L'équipementier allemand a en effet injecté 650 millions d'euros au deuxième trimestre dans des initiatives marketing mais aussi dans la logistique et la distribution pour soutenir sa relance. C'est plus qu'en 2020 où il avait investi 483 millions, mais c'est aussi bien au-dessus des 531 millions dédiés en 2019.

Puma a également réaffirmé ses perspectives pour 2021, à savoir une augmentation d'au moins 20% de son chiffre d'affaires à taux de change constant, alors qu'il prévoyait auparavant une hausse de l'ordre de 15%. Sa direction table donc sur un résultat opérationnel de 400 à 500 millions d'euros pour l'ensemble de l'exercice.

Sportivement, l'été avait bien débuté pour Puma avec la victoire de l'Italie dans l'Euro de football. Le félin porte maintenant le regard sur Tokyo où il sponsorise 13 fédérations et plus de 200 athlètes.

Avec Reuters
 

Copyright © 2021 FashionNetwork.com Alle Rechte vorbehalten.