×

Pull In, de plus en plus lifestyle, vise une croissance internationale

Veröffentlicht am
today 11.02.2019
Lesedauer
access_time 2 Minuten
Teilen
Herunterladen
Artikel herunterladen
Drucken
Drucken
Textgröße
aA+ aA-

Bientôt, il ne faudra plus présenter Pull In comme une marque de boxers ou caleçons. D’ici deux ans, en effet, les ventes de Dening, pantalons maison en tissu ultra-stretch revendiquant un confort à toute épreuve, devraient dépasser celles des boxers. En attendant, les ventes de prêt-à-porter représentent déjà plus de 50 % du chiffre d’affaires.


Pull In marque des points avec ses pantalons et étoffe son offre textile - DR


Fondée en 2000, la griffe basée sur la côte basque avait connu une crise de croissance qui a entraîné un plan de restructuration mis en place en 2015 pour une durée de trois ans. Ce plan semble porter ses fruits puisque l’exercice 2018 s’est terminé sur un chiffre d’affaires de 10,3 millions d’euros. « En trois ans, depuis notre restructuration radicale, nous avons progressé de 25 % sur le wholesale, de 65 % sur le net et de 12 % sur notre réseau retail avec cinq boutiques en moins. Nous devrions passer la barre des 12 millions d’euros cette année, soit une croissance à deux chiffres malgré la conjoncture difficile en France », précise Emmanuel Lohéac, le fondateur et PDG de Pull In.

En décembre dernier, Pull In a posé ses portants dans son premier magasin monomarque aux Pays-Bas. Ce magasin a été ouvert à Sittard, non loin de Maastricht, près de la frontière belge, par un partenaire néerlandais qui désire doubler la mise avec une autre adresse à Amsterdam. La ville de Sittard a été choisie parce qu’un important centre sportif va s’y installer prochainement. En dehors des frontières de la métropole,la marque a quatre boutiques en franchise : une à Tahiti, une à Hawaï et deux à l’Ile Maurice. A l’export, elle cherche à ouvrir une à deux succursales en Allemagne et prépare une ouverture new-yorkaise à l’occasion de son vingtième anniversaire en 2020.


Le magasin de Sittard aux Pays-Bas ouvert en décembre dernier - DR


La griffe compte par ailleurs quatorze magasins à l’enseigne en France : douze succursales et deux en commission-affiliation. Elle est également diffusée chez 1 000 multimarques (en moyenne, en fonction des saisons) au global dont 380 en France.

« Pour le retail, nous ne tenons pas à ouvrir n’importe où. Il faut qu’il y ait un projet pertinent derrière. Concernant le wholesale, la restructuration est passée par une refonte de notre distribution pour qu’elle soit plus sélective. Quant à notre e-shop, nous avons repris sa gestion en direct. Les ventes en ligne ne cessent de se développer notamment grâce à la multiplication et l’optimisation de nos services », conclut Emmanuel Lohéac.

Copyright © 2019 FashionNetwork.com Alle Rechte vorbehalten.