×
Veröffentlicht am
29.11.2022
Lesedauer
3 Minuten
Teilen
Herunterladen
Artikel herunterladen
Drucken
Drucken
Textgröße
aA+ aA-

Prada va recruter Andrea Guerra pour faciliter la succession

Veröffentlicht am
29.11.2022

Prada est sur le point de nommer l'ex-administrateur délégué de Luxottica Andrea Guerra à un poste clé de son équipe de direction afin de favoriser l'arrivée d'une nouvelle génération de membres de la famille fondatrice à la tête du groupe de luxe italien, a-t-on appris de source proche du dossier. 


Copyright: Reuters


L'administrateur délégué actuel de Prada, Patrizio Bertelli, 76 ans, a annoncé son intention de transmettre à son fils Lorenzo, âgé de 34 ans, les rênes du groupe qu'il dirige pour l'instant en duo avec son épouse, Miuccia Prada.

Le groupe s'est mis à la recherche d'un dirigeant extérieur afin de faciliter cette transition, a dit une deuxième personne proche du dossier.

Prada s'apprête à mettre un point final à un accord avec Andrea Guerra, 57 ans, qui a quitté cette année la direction générale des activités d'hôtellerie de LVMH, a précisé la première source.

Prada et Andrea Guerra ont refusé de commenter ces informations.

Le quotidien italien La Repubblica s'était le premier fait l'écho d'une possible arrivée d'Andrea Guerra à la tête de Prada.

"Nous pensons que Guerra apporterait à l'équipe de direction de Prada une expérience inestimable et une gravité importante", a commenté Jefferies dans une note, ajoutant que les investisseurs seraient sans doute contents de cette arrivée dans le contexte de la succession.

Patrizio Bertelli a déclaré l'an dernier que son fils, qui est pour l'instant directeur du marketing, lui succéderait d'ici trois ans.

Andrea Guerra affiche une vaste expérience de dirigeant, en particulier dans le secteur du luxe. Diplômé de l’université de Rome La Sapienza, il a débuté sa carrière en 1989 dans le secteur de l’hôtellerie comme directeur marketing chez Marriott International. En 1994, il rejoint Merloni Elettrodomestici, rebaptisé Indesit, où il occupe différentes avant d’en devenir directeur général en 2000. Quatre ans plus tard, il prend les commandes de Luxottica, et ce jusqu’en 2014, faisant bondir le chiffre d’affaires du groupe de lunetterie d’un peu moins de 3 milliards d’euros à 7 milliards. 

Après une parenthèse politique d'un an où il joue les conseillers auprès du président du Conseil italien Matteo Renzi, Andrea Guerra revient aux affaires en tant que président exécutif d'Eataly, le temple de la gastronomie italienne. Un job qu’il quitte à l'automne 2019 pour rejoindre LVMH, intégrant en 2020 le comité exécutif du groupe. Arrivé dans le groupe français pour diriger la division "LVMH Hospitality Excellence", le manager se voit confier un an plus tard la supervision des maisons italiennes Fendi et Loro Piana et, à partir de mai 2021, aussi celle des activités de Thélios en entrant au conseil du lunetier.

Cette nomination, qui pourrait être annoncée dans les prochains jours, intervient alors que les rumeurs vont bon train également quant à un potentiel passage de relais aussi à la direction du style. Depuis 2020, la direction artistique de la marque Prada est assurée en binôme par Miuccia Prada et Raf Simons. A la surprise générale, ce dernier a mis fin la semaine dernière à sa propre marque, lancée il y a 27 ans. Beaucoup y vont vu un premier pas, qui permettrait au designer belge de se concentrer uniquement sur le label italien pour se préparer à prendre l'éventuelle succession de Miuccia Prada.

Avec Reuters

Copyright © 2023 FashionNetwork.com Alle Rechte vorbehalten.