Portugal Fashion, promoteur des créateurs et des marques

Foto:Julio Torcato / Portugal Fashion

Le “Museo Mude de Lisboa” (musée de la mode de Lisbonne) a servi de cadre à la journée inaugurale au cours de laquelle 6 jeunes créateurs aux talents prometteurs ont présenté leurs collections d’été 2013. Susana Bettencourt, Daniela Barros et Estelita Mendoça se sont particulièrement distinguées par leur créativité, l’excellence de leur confection et leur composante commerciale.

Le lendemain, au Centre des expositions de la Alfandêga de Porto, a eu lieu la présentation de la collection Resort de Luis Buchinho qui a déclaré « il s’agit là de la pré-collection, disponible dans les boutiques au début de la saison avec la collection tricot, la seconde collection sera dévoilée à Paris et au salon Modalisboa ». Présent dans 35 magasins au Portugal, le créateur, dont la seconde boutique s’est ouverte à Porto, mise sur l’internationalisation. « En 2013, je veux renforcer ma présence dans les salons européens, aux États-Unis et au Brésil. De plus en plus de clients étrangers nous contactent », a-t-il ajouté.

Pour Julio Torcato aussi, le “Portugal Fashion” est un outil indispensable à l’expansion internationale de sa marque pour hommes. « Désormais, je dispose d’un showroom commercial à New York » dit le styliste dont les créations sont réalisées avec des tissus portugais et italiens de très grande qualité. Julio Torcato crée des collections pour différentes marques de son pays et constitue une illustration parfaite de la coopération entre créateurs et marques, objectif principal du “Portugal Fashion”.

Firme de mode masculine la plus emblématique du Portugal, Dielmar a pour projets la consolidation de son réseau commercial en Europe et la conquête de nouveaux marchés. Designer de Dielmar, António Simoes affiche son optimisme après les résultats obtenus au salon Pitti Uomo : « Nous sommes déjà présents dans 21 pays et aujourd’hui nous nous implantons à Dubaï et en Chine. Les ventes en 2012 seront en hausse par rapport à 2011 du fait de la compensation par l’exportation du recul de la consommation au Portugal. Nous sommes optimistes quant à l’avenir ». Un sentiment partagé par les 7 marques de chaussures présentes (Golmud, Fly London, Nobrand, Dkode…) et par le créateur Luís Onofre qui exposera au salon Première Classe et tente aujourd’hui sa chance aux États-Unis.

Le secteur de la chaussure exporte 95 % de sa production. Avec 32 millions de paires vendues, le chiffre d’affaires atteint au premier semestre 747 millions d’euros. Forte de ses 6 boutiques situées au Portugal, en Allemagne et au Danemark et de sa distribution dans 80 magasins multimarques dont elle est propriétaire, Fly London est la firme la plus internationale. Aux dires de son président, Fortunato Frederico, elle a pour projets de « multiplier par deux [sa] présence sur l’exigeant marché français au cours des trois prochaines années, consolider [ses] marchés européens et renforcer [sa] présence aux États-Unis et en Chine ».

Organisé par l’ANJE (Asociación Nacional de Jóvenes Empresarios/association nationale des jeunes entrepreneurs) et par l’ATP (Asociación Textil y de Vestuario de Portugal/ association du textile et de l’habillement du Portugal), le “Portugal Fashion” poursuit son objectif de promotion de la confection et de la chaussure, deux secteurs qui contribuent fortement à la croissance économique du Portugal et à la création d’emplois dans le pays.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - DiversDéfilés
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER