×
Übersetzt von
Clémentine Martin
Veröffentlicht am
23.02.2022
Lesedauer
3 Minuten
Teilen
Herunterladen
Artikel herunterladen
Drucken
Drucken
Textgröße
aA+ aA-

Patou lance Le Patou, son premier sac

Übersetzt von
Clémentine Martin
Veröffentlicht am
23.02.2022

La maison Patou vient de lancer son premier sac, Le Patou, produit de façon écoresponsable en édition limitée et confectionné à l’aide de stocks dormants de cuir.


Le Patou - DR


La maison a opéré en toute discrétion et propose son petit sac à bandoulière dans quelques grands magasins depuis cet automne. Une prise de température du marché grandeur nature avant de le dévoiler ce mois-ci à la presse.
 
Le Patou marque une étape importante dans le relancement de cette maison française historique, reprise il y a quatre ans par le géant du luxe LVMH. Son fondateur, Jean Patou, a ouvert son premier salon juste avant la Première Guerre Mondiale, en 1912.

"Nous voulions avoir un premier retour d’un petit nombre de clientes avant de présenter le sac aux médias. Elles sont très enthousiastes, non seulement parce que son look plaît, mais aussi en raison de son histoire", explique le directeur artistique de Patou, Guillaume Henry.


Guillaume Henry, le directeur artistique de Patou


"La concurrence est rude dans la maroquinerie. Donc nous avons eu l’idée de capitaliser sur notre propre histoire. Le Patou est étroitement lié à l’ADN de notre marque. C’est un modèle très pratique, conçu pour les femmes françaises au quotidien. Le sac se devait d’être amical car nous sommes une marque généreuse, comme une bonne pâtisserie française. Je suis moi-même très gourmand", assure Guillaume Henry.
 
Avec sa forme en demi-lune rappelant un "visage souriant", Le Patou se décline dans des coloris acidulés comme le jaune soleil, le rouge pivoine, le rose et le marron cannelle. Le premier lancement était composé de 300 sacs numérotés en édition limitée. Mais la distribution va maintenant être étendue à 25 boutiques de renom dans le monde entier, puis à 60 la saison prochaine. Le Patou est déjà disponible sur le site de la maison au tarif de 950 euros.
 
"Chez Patou, nous n’utilisons pas de fourrure ni de cuir et nous sommes très engagés en faveur de l’environnement. Nous avons essayé le cuir végan mais en réalité, il contient beaucoup de produits chimiques. Ensuite, nous avons tenté le cuir de champignon, mais nous n’avons pas aimé le résultat. Puis nous avons trouvé des stocks dormants de maisons d’exception d’une excellente qualité. Le type de produit qui passe de génération en génération", explique Guillaume Henry.
 


DR



Il a rejoint Patou en septembre 2018, choisi par le PDG de LVMH Sidney Toledano lui-même. Le groupe possède notamment Kenzo, Givenchy et Pucci, ainsi qu’une pléthore d’autres maisons de luxe.
 
Suite à son entrée dans la maison en 2018, Guillaume Henry a planché pendant un an avant de montrer ses premières créations. La marque n’avait ni bureaux, ni archives.
 
"Le site web de Patou était un .fr, même pas un .com ! Ma première idée a été de proposer une garde-robe complète et de créer un point de vue très spécifique. Maintenant que nous avons trouvé notre public et que nos ventes augmentent, nous avons voulu créer un sac en accord avec ce que nous faisons", ajoute-t-il.
 
Guillaume Henry n’a pas encore présenté de défilé pour Patou. Comme toutes les autres depuis 2019, sa prochaine collection sera dévoilée à la presse et aux acheteurs pendant la Fashion Week de Paris le mois prochain, durant un événement d’une journée au cours duquel tous les invités pourront s’entretenir avec lui.
 
"J’aime l’idée de cette présentation-conversation", conclut-il.

Copyright © 2022 FashionNetwork.com Alle Rechte vorbehalten.