×
Von
AFP
Veröffentlicht am
28.01.2022
Teilen
Herunterladen
Artikel herunterladen
Drucken
Drucken
Textgröße
aA+ aA-

Nakazato: la haute couture entre manga gothique et théâtre no

Von
AFP
Veröffentlicht am
28.01.2022

Le Japonais Yuima Nakazato a placé jeudi son défilé dans un univers du théâtre no, peuplé de danseuses et de mannequins aux cheveux colorés, au dernier jour de la haute couture à Paris sous le signe du multiculturalisme.


Nakazato



Le contraste est saisissant entre les danseuses aux visages blanchis et en robes évanescentes qui exécutent des pantomimes, tels des fantômes, et la présence de femmes et d'hommes qui défilent avec leurs grosses bottes d'inspiration gothique, chaussures rarement vues en haute couture.

Avec leur coupes asymétriques et cheveux rouges et violets, ils semblent tout droit sortis de mangas. Les couleurs vives et motifs psychédéliques sur les kimonos et les robes de soirée se démarquent dans l'intérieur sobre de l'Oratoire du Louvre, temple protestant où se déroule le défilé dans des volutes de fumée.

Diplômé de l'Académie Royale des Beaux-Arts d'Anvers, Yuima Nakazato, 37 ans, qui avait auparavant créé des costumes pour des chanteuses, reste fidèle à son esthétique théâtrale et expérimentale interrogeant sur le rapport entre le corps et la société.

Copyright © 2022 AFP. Alle Rechte vorbehalten. Wiederveröffentlichung oder Verbreitung der Inhalte dieser Seiten nur mit ausdrücklicher schriftlicher Zustimmung von AFP.