×
Veröffentlicht am
30.11.2021
Lesedauer
4 Minuten
Teilen
Herunterladen
Artikel herunterladen
Drucken
Drucken
Textgröße
aA+ aA-

Moschino, Sunnei, Malo habillent à leur tour nos amis à quatre pattes

Veröffentlicht am
30.11.2021

Après le parfum, les lunettes, l’enfant, les lignes d’activewear ou non genrées, le luxe investit le segment animalier. Ces collections pour toutous, qui prêtaient à sourire il y a encore quelques années, regardées comme des initiatives originales parfois loufoques, constituent désormais une fructueuse diversification pour les marques de luxe. Comme l’illustrent Moschino, Sunnei et Malo, qui ont annoncé ces derniers jours le lancement d’une ligne dédiée aux animaux de compagnie.


La ligne pour chien très fashion imagine par Jeremy Scott - Moschino


Ce n’est rien moins que le directeur artistique Jeremy Scott qui a dessiné la collection Moschino Pets "prenant les classiques de la griffe italienne pour les réinterpréter dans d’élégants vêtements pour animaux", nous apprend le label dans un communiqué. Du tee-shirt à 95 euros au sweat avec capuche à 175 euros en passant par le trench à 340 euros (à endosser avec un très chic chapeau de feutre) ou le bomber avec ses poches zippées et le perfecto à 350 euros, toute la garde-robe y passe. Y compris la veste-robe de soirée en satin et tulle rose! Sans oublier, bien sûr, la laisse, le collier et autre écuelle "en céramique", dûment estampillés du nom de la marque.

En comparaison, la collection "dogwear" de Sunnei semble presque sobre, même si ses prix se positionnent légèrement au-dessus. La jeune marque italienne propose ainsi des t-shirts et hoodies reprenant ses typiques larges rayures et vendus respectivement à 130 et 220 euros, le tout 'made in Italy' et en coton 100% italien. La cape imperméable à rayures est affichée quant à elle à 220 euros.

Malo aussi met en avant la qualité 'made in Italy' pour sa nouvelle ligne Mog (Malo for dog), proposant des pull-overs en cachemire pur à des prix allant de 125 à 180 euros. "C’est une ligne élégante et précieuse, réalisée avec des fils et des matières de très haute qualité. Mais qui est également colorée et joyeuse. Parce que là où il y a un chien, il y a de l’amour", explique dans un communiqué le président de Malo Cashmere, Walter Maiocchi.

Pour lancer cette ligne, l’entreprise a mis en scène une campagne qui devrait faire mouche. Elle y prend en photo les artisans dans son site de production florentin, sur leur établi, en compagnie de leur propre chien. Quoi de mieux pour communiquer sur sa valeur artisanale et son amour pour les animaux, deux thèmes porteurs en ce moment auprès des consommateurs.


L'une des photos de la campagne du label de cachemire - Malo

 
Le label ​Barbour l’a bien compris et en fait un argument de vente pour les fêtes de fin d’année en commercialisant ses accessoires canins, dont un très british nœud papillon tartan: "Parce qu'ils sont des membres de la famille à part entière, Barbour pense à nos amis à quatre pattes ! Retrouvez la collection automne-hiver à déposer au pied du sapin", clame la marque.

Cette humanisation de nos compagnons poilus est une tendance de fond depuis quelques années, qui s’est renforcée avec la pandémie. C’est pourquoi séduire les amis des bêtes peut s’avérer très juteux pour les marques.

"Le marché mondial des vêtements pour animaux de compagnie était de 5,01 milliards de dollars en 2020 (près de 4,4 milliards d’euros). L'impact mondial du Covid-19 a été considérable et sans précédent, se traduisant par une augmentation de la demande pour ces produits dans toutes les régions en pleine pandémie", indique un rapport de Fortune Business Insights, prévoyant une croissance annuelle de ce secteur de l’ordre de 4,4% sur la période 2021-28 pour atteindre 7 milliards de dollars (plus de 6 milliards d’euros) dans sept ans. L’Asie-Pacifique, en particulier, devrait connaître une forte hausse sur ce segment.


Sunnei fait appel à l'humour pour vendre ses pulls pour chien - Sunnei

 
De fait, depuis quatre ans, les griffes ont commencé à surfer sur cette vague. Moncler a été l’une des premières à flairer le business en lançant une mini-collection de doudounes pour chiens en partenariat avec Poldo Dog Couture, entreprise italienne spécialisée dans l’habillement haut de gamme pour animaux. Depuis, cette entreprise pionnière a été sollicitée par d’autres marques de luxe telles Missoni, Dsquared2 et Fay.
 
D’autres maisons de luxe se sont lancées également sur ce terrain. Fendi avec ses accessoires pour voyage Fendi Travel Pet, Versace et ses imprimés baroques, Prada et son emblématique nylon noir, Etro et ses coussins et niches d’intérieur à motifs Paisley, ou encore Ralph Lauren, qui propose une garde-robe complète. Sans oublier Louis Vuitton avec ses sacs de transport pour animaux monogrammés et Hermès, qui s'est diversifié dans les laisses et colliers.
 
Avec la tendance des animaux devenus influenceurs et stars de la Toile, le phénomène devrait offrir encore de belles opportunités à l’industrie du luxe. Même si la démarche peut apparaître pas vraiment écologique en poussant une fois de plus à la production et à la consommation.
 

Copyright © 2022 FashionNetwork.com Alle Rechte vorbehalten.