×

Mode circulaire : l'organisme Eco-TLC devient “ReFashion”

Veröffentlicht am
15.09.2020
Lesedauer
2 Minuten
Teilen
Herunterladen
Artikel herunterladen
Drucken
Drucken
Textgröße
aA+ aA-

Après une décennie d’exercice, l’éco-organisme de la filière textile française Eco-TLC se transforme en ReFashion. Une nouvelle entité aux ambitions élargies, qui se dote pour l’occasion d’une nouvelle plateforme destinée à accompagner marques et designers dans leurs démarches d’éco-conception.


ReFashion



Depuis 2007, la France impose aux fabricants et marques importatrices de prévoir la fin de vie de leurs produits textiles. Une singularité qui avait poussé l’année suivante les acteurs de la filière à se fédérer autour d’Eco-TLC, qui accompagne la collecte, réutilisation ou recyclage des TLC (textile, linge de maison et chaussures). Dispositif qui se renforce aujourd’hui avec la plateforme Ecodesign.

“Cet outil en ligne, ouvert à tous, est plus spécifiquement à destination des marques dans le but de soutenir, voire d’accélérer l’éco-conception de leurs produits”, explique ReFashion. “Imaginée comme une dataroom, la plateforme rassemble à la fois des données générales, mais aussi des méthodes, des boîtes à outils et des retours d’expériences inspirants pensés pour simplifier et amplifier les démarches d’éco-conception, et ce, quel que soit le niveau de maturité de chacun”.

Le déploiement de cette nouvelle plateforme va s’accompagner d’une seconde campagne RRR (“Réparons, Réutilisons, Recyclons”). Après une première édition ayant mobilisé 75 marques et acteurs de la réutilisation/réparation, cette nouvelle prise de parole interviendra du 2 au 10 octobre, et sera relayée par les signataires de ReFashion.

A ceci va s’ajouter une dixième édition du Challenge Innovation de l’éco-organisme. Jusqu’au 30 novembre, les acteurs de la filière sont mis au défi de créer des matières nées de textiles et chaussures usagés. Mais aussi de trouver des débouchés et processus d’intégration des matériaux dans des filières tierces, comme le bâtiment ou l’automobile.


ReFashion



Sur les 648.000 tonnes de TLC mis chaque année sur le marché en France, seulement 38,1 % sont à ce jour collectés (+3,3 % entre 2018 et 2019). Quelque 65 % sont triés en France via 63 centres conventionnés. Sur l’ensemble, 57,8 % des pièces sont réutilisées, tandis que 33,5 % sont transformées en chiffons, ou effilochées pour être transformées en fils.

En mars dernier, onze fédérations professionnelles du commerce et de la mode et ReFashion ont présenté un document décryptant les implications de la loi du 10 février 2020 relative à la lutte contre le gaspillage et à l'économie circulaire. Un document de référence alors que les destructions d’invendus seront bientôt interdites. 

 

Copyright © 2020 FashionNetwork.com Alle Rechte vorbehalten.