Merci la mer, concept-store de plaisance amarré à Monaco

Après une carrière de 30 ans en tant qu’avocate d’affaires spécialisée en fiscalité et en gestion des affaires familiales pendant une dizaine d’années, Annick Ducros a ouvert son premier concept-store à Monaco. C'est avec son époux, Michel Ducros, descendant du fondateur des épices Ducros, mais aussi président-directeur général de Fauchon et fondateur de l’entreprise de maintenance et de réaménagement de bateaux de plaisance Monaco Marine, qu'elle a fondé ce magasin nommé Merci la mer.
 
Merci la mer, le nouveau concept-store monégasque - Merci la mer

Inauguré le 30 juin dernier par le prince Albert II, cet espace de 140 mètres carrés est installé au 14, quai Antoine-Ier, dans un ancien local exploité par Monaco Marine. Ce lieu, imaginé par le duo d’architectes Humbert et Poyet, se trouve sur un ponton qui accueille et entretient à l’année les yachts et bateaux dont s’occupe l’entreprise de la famille Ducros. Merci la mer y rassemble une trentaine de marques de prêt-à-porter haut de gamme, à travers une sélection évoquant l’univers marin.
 
« Merci la mer, c’est une histoire de gratitude et de bonheur partagé. Je voulais diffuser cet univers de la mer, de la navigation sur la Méditerranée en mettant en avant des pièces liées à la vie balnéaire », explique Annick Ducros. Longtemps installée à Monaco, la famille Ducros, qui vit désormais en Suisse, connaît bien les problématiques rencontrées par les plaisanciers.
 
Parmi les marques présentes, les sacs de L/Uniform, proposant également un service de personnalisation sur place, les mailles de Molli, mais aussi les vêtements d’athleisure Sease, la nouvelle griffe de Franco et Giacomo Loro Piana, ou bien les maillots de bain Lisa Marie Fernandez. Des pièces en cobranding sont aussi proposées, comme avec Closed ou encore Vilebrequin.

En plus, Merci la mer propose quelques créations en son nom propre, pour l’instant deux tee-shirts. Cette mini-ligne devrait se voir étoffée d’une vingtaine de modèles imaginés par Larissa Giers, directrice artistique de Merci la mer. Des pièces pensées pour la vie en bord de mer, maillots, chinos et autres robes de plage, qui feront leur arrivée pour le printemps-été 2019.
 
La famille princière lors de l'inauguration de Merci la mer - Instagram @monacomarine_mercilamer

Ouvert toute l’année, Merci la mer devrait se doter d’un site Internet d’ici la fin 2018. Traduit en anglais, il proposera une livraison internationale et même à bord des bateaux arrimés à Monaco, Saint-Tropez ou Cannes. Le concept-store envisage aussi de proposer des séances de shopping privées directement sur les bateaux ou de privatiser le magasin monégasque pour des événements, des lancements de marque ou pour les clients désireux d’une expérience plus intime.
 
Si le secteur de l’habillement connaît un recul de 3 % en France sur l’année 2018, Annick Ducros espère que le créneau de Merci la mer, à cheval sur les secteurs de la mode et des loisirs, devrait permettre au magasin de trouver son public. Pour faire vivre le lieu et lui offrir davantage de notoriété, Merci la mer diversifie d’ores et déjà son activité, en mettant à la vente des livres d’enfants sur le monde nautique en anglais, allemand ou encore italien, ainsi que de la papeterie fabriquée à partir d’algues. Mais aussi en organisant des expositions comme celle prochainement programmée sur les peintres de la Méditerranée.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterDistribution
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER