×

Marco De Vincenzo dévoile son homme à Florence

Veröffentlicht am
today 12.06.2019
Lesedauer
access_time 3 Minuten
Teilen
Herunterladen
Artikel herunterladen
Drucken
Drucken
Textgröße
aA+ aA-

Marco de Vincenzo surprend avec un homme inattendu, qui balance entre confort et préciosité. Pour son tout premier défilé masculin, présenté ce mercredi à Florence dans le cadre du Pitti Uomo, en même temps que sa pré-collection féminine, le designer italien a esquissé une figure masculine particulière, à la fois décontractée et recherchée, alternant rigueur et excès avec subtilité à travers des détails, des formes innovantes, des volumes et surtout des tissus uniques aux textures tridimensionnelles.


La première silhouette du show du créateur italien - Marco De Vincenzo


Avec ses petits tricots en maille et ses costumes à rayures, l’homme de Marco De Vincenzo ne renie pas ses racines italiennes, pas plus qu’il ne renonce à la fantaisie, traversant les serres fin de siècle en fer forgé du Tepidarium Del Roster avec nonchalance pour poursuivre sa balade dans les jardins et le parc adjacents.

Rigoureusement chaussé de sneakers ou sandales sportives, une large visière colorée sur le front, il se révèle par petits touches. Ici des gants en tulle noir ou en strass multicolore rehaussent une tenue, ailleurs des bretelles en pierreries scintillent, tandis qu’une micropochette en strass l’accompagne toujours, suspendue à une chaînette ou fixée à la taille accrochée à sa ceinture.

De prime abord, sa garde-robe semble plutôt classique : fins tricots, chemisettes, costume à rayures ou à carreaux, sans oublier la paire de jeans. Mais à y regarder de plus près, à chaque fois un twist particulier insuffle du caractère à l’ensemble. Les rayures du pantalon sont lurex, le tricot ajouré semble en dentelle, les bermudas plissés s’évasent jusqu’à se transformer en jupe-pantalon, les bords d’un denim sont exagérément retroussés tandis que sa taille remonte jusque sous la poitrine avec deux niveaux de poches !

« C’est un homme qui parvient à s’exprimer à travers la mode, qui ose et se donne cette liberté. Or la mode se trouve toujours à mi-chemin entre le confort et la beauté. J’ai donc dû concilier mon désir d’excentricité avec des pièces basiques », explique le styliste en coulisses, qui a trouvé ce délicat équilibre en ce centrant surtout sur les matières, poursuivant comme à son habitude ses recherches sur les effets optiques et 3D. 


Le jean réinventé par le créateur - Marco De Vincenzo


« Près de 90 % de la collection fait appel à la technique du plissé pour créer des volumes, y compris invisibles. L’effet 3D est donné aussi par la vibration des couleurs », souligne-t-il.

Le tulle plissé est ainsi couplé à un tissu en laine ultra-light, des ondulés parcourent un costume bermuda coupé dans un tissu technique, un manteau en vinyle perforé adopte une légèreté insoupçonnée. Une soie d’un bleu électrique, comme gaufrée, féminise une tunique et un bermuda. Les manches des chemises sont décomposables au niveau des coudes grâce à un système de boutons.

« Ma marque a 10 ans et ce lancement de l’homme est pour moi un moment très fort », conclut Marco De Vincenzo, non sans émotion. Pour l’occasion, le créateur a également relancé les pré-collections féminines, qui avaient été interrompues depuis quelques saisons.

Copyright © 2019 FashionNetwork.com Alle Rechte vorbehalten.