Lu Mei et ses doudounes néo-rétro s’invitent au Bon Marché

Fils d’industriels du textile en Chine, à la tête d’ateliers produisant des doudounes pour Balenciaga, Armani et The North Face, Hunter Mei fonde avec son épouse Lu Lu en 2016 la griffe Lu Mei, une marque qui entend bousculer les codes esthétiques de la doudoune et du vêtement d’extérieur.


Tendance color-block pour cette veste signée Lu Mei. - DR

Revendiquant un style citadin et une touche rétro marquée par des formes graphiques, rehaussées parfois d’écussons et de couleurs vives, ils imaginent depuis leur base londonienne une première collection misant sur le duvet d’oie avant d’opter pour des matières synthétiques issues du recyclage des bouteilles en plastique.
 
Positionnée luxe accessible, la marque produite en Chine dans les ateliers familiaux, et réalisée à partir de tissus italiens, s’invite rapidement dans une dizaine de points de vente, d’abord en Chine, au Japon (Ron Herman, The Secret Closet, Adam et Rope) et en Corée du Sud et vend ses modèles de doudounes longues, courtes et gilets entre 435 et 655 euros.
 
Présente en France au Bon Marché à Paris depuis octobre, et sur le site 24 Sèvres, la marque Lu Mei entend se faire une place sur le marché européen, visant à la fois les multimarques de luxe et les grands magasins. 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterDistributionCollection
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER