×

Londres tire des bénéfices du mouvement des gilets jaunes

Übersetzt von
Clémentine Martin
Veröffentlicht am
today 28.03.2019
Lesedauer
access_time 3 Minuten
Teilen
Herunterladen
Artikel herunterladen
Drucken
Drucken
Textgröße
aA+ aA-

Le retail est peut-être en berne sur le marché britannique local, mais les visiteurs internationaux qui peuvent récupérer la TVA sur leurs achats continuent de booster le chiffre d’affaires des principales destinations shopping du Royaume-Uni, selon une étude récente.


Le nombre de touristes, en augmentation cette année, bénéficie aux boutiques de mode et de luxe britanniques - Selfridges


Le fournisseur de services de paiements détaxés Planet affirme que les ventes britanniques aux acheteurs internationaux ont augmenté en février et suggère que les détaillants pourraient en fait bénéficier de l’impact des manifestations des gilets jaunes.

En effet et contre toute attente, les ventes britanniques ont augmenté de 10 % au cours du mois, en même temps que les ventes détaxées baissaient de 14 % en France en raison des effets délétères des manifestations des gilets jaunes, qui traversent souvent des quartiers fortunés.

Selon Planet, les cinq principaux marchés pour les détaillants britanniques (la Chine, les États-Unis, le Koweït, Hong Kong et les Émirats arabes unis) ont enregistré une croissance à deux chiffres des ventes comparables en février, tandis que les ventes aux acheteurs américains augmentaient de 51 %, un chiffre aussi étonnant que remarquable.

Le luxe est l’une des principales catégories de dépenses des touristes qui visitent la Grande-Bretagne.

La hausse de février intervient après plusieurs mois d’amélioration continue au deuxième semestre 2018 et « renforce le statut du Royaume-Uni en tant que destination shopping parmi les plus attractives d’Europe », souligne Planet.

Comme mentionné, les dépenses des acheteurs américains au Royaume-Uni ont nettement augmenté et la croissance atteint son niveau le plus haut depuis mai 2017, moment du boom des achats détaxés en Grande-Bretagne à la suite du référendum du Brexit qui avait conduit à une dévaluation de la livre.

Le panier moyen des acheteurs américains atteint son niveau le plus haut des trois dernières années à 647 euros, soit presque 20 % de plus que lors du précédent pic. Selon Planet, la faiblesse de la livre n’est pas le seul facteur en cause : le climat de confiance aux États-Unis « porte ses fruits pour les détaillants européens, qui profitent des dépenses accrues des acheteurs américains à l’étranger ».

Mais les acheteurs chinois restent la principale manne du Royaume-Uni avec 35 % des achats détaxés de février, la valeur la plus haute depuis 36 mois. Les ventes comparables augmentent de 27 %, soit la hausse la plus importante depuis près de deux ans.

David Perrotta, le responsable du secteur Royaume-Uni chez Planet, affirme que plusieurs mois d’amélioration des ventes en Grande-Bretagne semblent suggérer que « malgré 18 mois difficiles, le pays retrouve son attractivité en tant que destination shopping pour les visiteurs qui veulent dépenser de l’argent en Europe ».

Il souligne aussi que les chiffres de la compagnie semblent indiquer que l’Espagne et le Royaume-Uni sont les pays qui bénéficient le plus du report du tourisme français.

Copyright © 2020 FashionNetwork.com Alle Rechte vorbehalten.