×

Loewe retire du marché un modèle pouvant évoquer les camps de concentration

Übersetzt von
Clémentine Martin
Veröffentlicht am
today 27.11.2019
Lesedauer
access_time 2 Minuten
Teilen
Herunterladen
Artikel herunterladen
Drucken
Drucken
Textgröße
aA+ aA-

Loewe retire un costume de la vente. Il s’agit d’un ensemble composé de deux pièces à rayures verticales noires sur fond blanc, faisant partie de sa capsule en collaboration avec William De Morgan. La maison espagnole a immédiatement présenté ses excuses pour ce modèle accusé de ressembler aux uniformes des prisonniers des camps de concentration nazis.


L’une des images de la série publiée par Diet Prada samedi dernier - Diet Prada - Instagram


La polémique a éclaté samedi dernier. C’est Diet Prada, le profil Instagram spécialisé dans la détection de problèmes de ce type dans le milieu de la mode et suivi par plus d’1,6 million de personnes, qui a sonné l’alarme. Dans une série d’images partagées sur son profil, le fameux costume était comparé avec les uniformes portés par les prisonniers juifs pendant l’Holocauste. Il a notamment été présenté par le Vogue britannique dans l’un de ses éditos.

« Impossible de voir autre chose qu’un uniforme de camp de concentration dans cet ensemble à 1 670 euros de la capsule de Loewe avec William De Morgan, une collection destinée à ‘capturer la liberté de l’imagination’ », ironisait Diet Prada dans sa publication.

Diet Prada a demandé des explications à la marque de luxe, qui a publié une story d’excuses sur son compte Instagram le jour même. « On a attiré notre attention sur le fait que l’un de nos modèles, publié dans un magazine et faisant partie de notre collection avec le céramiste William De Morgan, a pu être interprété à tort comme une référence à l’un des moments les plus détestables de l’histoire de l’humanité. Cela n’a jamais été notre intention, et nous tenons à présenter nos excuses à toutes les personnes qui ont pu penser que nous nous montrions insensibles envers des souvenirs sacrés. Les produits ont été retirés de notre offre commerciale », expliquait le communiqué. Contactée par FashionNetwork.com, la maison a préféré s’abstenir de commentaires supplémentaires.

Comme l’indiquait également Diet Prada dans sa publication, Loewe n’est pas la première marque à se confronter à ce type de polémique. En 2014, un autre géant du textile espagnol avait dû faire profil bas : Zara avait retiré du marché un tee-shirt à rayures horizontales avec une étoile jaune sur la poitrine, accusé de présenter trop de ressemblances avec l’uniforme des prisonniers juifs incarcérés dans les camps de concentration.

Copyright © 2020 FashionNetwork.com Alle Rechte vorbehalten.