×
Von
Reuters
Übersetzt von
Clémentine Martin
Veröffentlicht am
10.10.2022
Lesedauer
2 Minuten
Teilen
Herunterladen
Artikel herunterladen
Drucken
Drucken
Textgröße
aA+ aA-

Levi Strauss revoit ses prévisions de bénéfices à la baisse

Von
Reuters
Übersetzt von
Clémentine Martin
Veröffentlicht am
10.10.2022

Levi Strauss & Co réalise des résultats trimestriels inférieurs à ses objectifs et retoque ses prévisions de bénéfices annuels. En cause: la baisse de la demande et le prix du dollar américain, ainsi que la hausse des dépenses. Le cours des actions de l’entreprise était en baisse de 6% jeudi après la clôture de la bourse.


Levi's


L’inflation galopante force les consommateurs à se détourner des produits et des vêtements chers pour concentrer leurs achats sur des articles plus basiques, ce qui affecte les comptes de Levi’s et d’autres fabricants textiles.

L’entreprise est particulièrement préoccupée par ses résultats en Europe, car les consommateurs de la région subissent une inflation bien plus forte qui s’ajoute à la hausse des coûts de l’énergie, a averti le PDG de Levi’s Charles Bergh lors de la présentation des chiffres.

“Les clients aux États-Unis sont aussi en difficulté en raison de l’inflation et de la perspective d’une récession“, pointe Jessica Ramírez, analyste chez Jane Hali and Associates. D’après elle, plus les fêtes approcheront et plus les consommateurs essaieront de faire des économies.

Tout comme d’autres entreprises américaines dont Nike Inc et Coca-Cola, le groupe propriétaire des marques Dockers et Denizen a averti de l’impact que vont avoir les effets de change sur ses résultats.

La hausse du cours du dollar et l’augmentation des coûts de fabrication ont aussi poussé Levi’s à réviser sa marge brute prévisionnelle, maintenant attendue à 56,9 soit 60 points de base en-deçà de celle de l’an dernier.

Le fabricant de jeans connaît des difficultés d’approvisionnement depuis le début de la pandémie. Elles se sont encore accrues depuis le début de la guerre entre la Russie et l’Ukraine, ne lui laissant d’autre choix que d’augmenter le prix de ses jeans pour compenser la hausse des coûts.

La société table maintenant sur un bénéfice annuel ajusté par action compris entre 1,44 et 1,49 dollar (1,47 à 1,49 euro) pour 2022, contre 1,50 à 1,56 dollar (1,53 à 1,59 euro) précédemment.

La croissance du bénéfice net rapporté pour l’année entière devrait se situer entre 6,7% et 7,0%, soit 11,5% à 12% hors effets de change. L’entreprise tablait auparavant sur un pourcentage compris entre 11% et 13%.

Hors événements extraordinaires, le bénéfice par action au troisième trimestre a cependant atteint 0,40 dollar (0,41 euro), tandis que les économistes visaient 0,37 dollar (0,38 euro), d’après des données de Refinitiv.

© Thomson Reuters 2023 All rights reserved.