×
Veröffentlicht am
22.06.2022
Lesedauer
2 Minuten
Teilen
Herunterladen
Artikel herunterladen
Drucken
Drucken
Textgröße
aA+ aA-

Les commerçants indépendants déplorent la contrainte des soldes

Veröffentlicht am
22.06.2022

Alors que les soldes ont débuté le 22 juin, le syndicat des indépendants et des TPE (SDI) publie une enquête sur la façon dont ses commerçants adhérents envisagent aujourd’hui cette période de rabais. Premier constat ? Pour 60% des sondés, les soldes d’été ne génèrent pas de forte attente de la part de leurs clients.


Shutterstock


En outre, seuls 35% des commerçants indépendants interrogés estiment que les promotions en cours sont une nouvelle façon de faire des ventes, et pas seulement d’écouler des stocks. Pour le SDI, "si certains y voient encore le moyen d’élargir leur clientèle, le plus grand nombre estime que les soldes sont devenues l’affaire des grandes enseignes et du e-commerce comme l’une des nombreuses périodes promotionnelles qui jalonnent leurs activités, sans que les consommateurs ne connaissent bien au final la valeur réelle de vente des produits".
 
Cette saison, les indépendants débuteront majoritairement leurs démarques à -20% (pour 31% des sondés) et -30% (pour 38%). Les commerçants proposant aussi des ventes privées en amont (soit 20% des sondés), sont 57% à considérer cette pratique comme financièrement plus favorable que les soldes.

Alors que les rabais réduisent la marge des boutiques, le besoin de trésorerie devient un sujet crucial, alors que la moitié des sondés a eu recours à un emprunt depuis la crise. 36% des personnes interrogées admettent d’ailleurs qu’elles n’ont pas suffisamment de liquidités pour passer la commande de leur prochaine collection.
 
De plus, les difficultés d’approvisionnement complexifient la situation: 71% des sondés ont connu des livraisons reportées ou partielles cette année. "Entre les retards de livraison et des dates de soldes fixées bien trop en amont dans la saison, le temps de mise en vente ‘au prix’ des produits et donc la capacité des commerçants à dégager une marge correcte sont réduits à la portion congrue", observe le syndicat, pour qui le début des soldes au 22 juin est "une aberration commerciale et calendaire". Le DSI juge que les soldes d’été ne devraient démarrer qu’en fin de saison, soit à la mi-août au plus tôt.
 
Ces considérations rejoignent la demande de souplesse formulée par la Fédération nationale de l’habillement (FNH), qui souhaite que les commerçants puissent eux-mêmes fixer leurs dates de soldes, en fonction des territoires et des situations économiques.

Méthodologie : enquête réalisée auprès de 870 répondants du 14 au 17 juin 2022

Copyright © 2022 FashionNetwork.com Alle Rechte vorbehalten.