×
Veröffentlicht am
16.02.2021
Lesedauer
2 Minuten
Teilen
Herunterladen
Artikel herunterladen
Drucken
Drucken
Textgröße
aA+ aA-

La marque Tricot, soutenue par sa communauté, mise sur l'éthique et la technologie

Veröffentlicht am
16.02.2021

Lancée en septembre 2019 par Rémi de Laquintane, cofondateur de la griffe Melinda Gloss (devenue Editions M.R.) et de l'américain Tom Lehman, cofondateur de Genius, sorte de Wikipédia de la musique, Tricot redonne depuis deux ans ses lettres de noblesse à une pièce incontournable de nos dressings: le pull.


Des pulls signés Tricot


Née et distribuée exclusivement via son e-shop la marque propose des "tricots" pour homme et femme, confectionnés à partir de fibres excédentaires de cachemire (149 euros), mais aussi des pulls en baby alpaga tricotés mains, ou d'autres en laine bio. Cette "Digital Native Vertical Brand" saupoudre le tout d’une pointe de technologie.

La griffe a ainsi lancé un système de personnalisation très abouti – possibilité de choisir son col (rond, hoodie ou polo), la couleur ou des combinaisons de couleurs ou encore de mettre ses initiales... - et développera prochainement un système de visualisation 3D. Un positionnement qui semble gagnant, surtout en tant de crise.

"Lorsque nous avons lancé Tricot avec l’envie de faire de notre cachemire recyclé un iconique, les clients avaient besoin de ré-assurance sur ce produit. Aujourd’hui, ils sont très fiers de s’offrir un pull dont l’approche intemporelle et éthique correspond à leurs propres valeurs. La crise sanitaire a accéléré le processus de prise de conscience d’une consommation plus exigeante ", indique Rémi de Laquintane.  
 
Depuis son lancement, Tricot revendique une croissance à trois chiffres, sans donner toutefois son chiffre d’affaires. La griffe, qui s’appuie notamment sur des investisseurs privés basés en France, aux Etats-Unis, en Chine, au Japon et en Italie compte pour principaux marchés la France et les Etats-Unis. Le Royaume-Uni ainsi que l’Europe du Nord constituent quant à eux la deuxième zone clef de la marque.  
 
A ses débuts, Tricot était présente aux Galeries Lafayette, mais ses dirigeants n’ambitionnent pas un développement en wholesale. "Au moment du lancement de Tricot, les Galeries Lafayette Haussman nous ont proposé de faire un pop-up de trois mois dans leur espace 'Go for Good'. Nous avions accepté car les valeurs éthiques de leur projet sont en phase avec celles de Tricot. Mais nous n’avons jamais envisagé de développer Tricot en wholesale car Tricot est une marque digitale qui s’adresse directement à ses clients, sans intermédiaire", détaille Rémi de Laquintane qui précise que contrairement au wholesale Tricot ne fait jamais de soldes, ni de collection, mais propose des intemporels et des petites séries en éditions limitées. 
 
Comme beaucoup de marques nées sur le Web, la constitution d’une communauté fidèle est cruciale pour Tricot. C’est pour la fédérer davantage et la mettre en avant que la marque proposera prochainement un site rythmé par des portraits de ses membres, de danseurs, céramistes ou encore d'artisans. 


 

Copyright © 2021 FashionNetwork.com Alle Rechte vorbehalten.