×

La Frange à l’envers et ses vêtements de seconde main s’invitent aux Galeries Lafayette Haussmann

Veröffentlicht am
today 12.06.2019
Lesedauer
access_time 2 Minuten
Teilen
Herunterladen
Artikel herunterladen
Drucken
Drucken
Textgröße
aA+ aA-

Sur le créneau de la mode circulaire, les Galeries Lafayette Haussmann renforcent leur engagement en accueillant La Frange à l’envers. Depuis début juin et jusqu’au 9 juillet, le concept de revente de vêtements de seconde main prend ses quartiers au sein du grand magasin parisien.


Vue d'une partie de l'espace du dépôt-vente aux Galeries Lafayette - Facebook/La frange à l'envers


La Frange à l’envers, c’est un projet né en 2015 et porté par deux sœurs, Anne-Sophie et Coralie Filippi. Après avoir organisé de nombreuses ventes éphémères de mode d’occasion, elles ont ouvert en 2016 un espace de vente permanent à Paris, avant d’inaugurer en décembre dernier un vaste dépôt de 400 mètres carrés dans le XIe arrondissement de la capitale, au 81 rue Saint-Maur.

Aux Galeries Lafayette, l’espace alloué au concept-store se situe au 2e étage du grand magasin, tout près des stands Sandro et Maje. Car le parti pris des fondatrices est de sélectionner des pièces tendance, issues de collections datant de moins de trois ans, et pas plus. Elles ont dressé la liste des labels fonctionnant le mieux pour la seconde main et correspondant à leur exigences mode, comme & Other Stories, Des Petits Hauts, Sessùn, Essentiel, Sœur, Carven ou encore Sézane. Et indiquent aussi les marques qui se vendaient plus difficilement sur leur site et dont elles ont arrêté la commercialisation, à l'image de Bershka, Kookai, Sinéquanone et Promod. Le particulier et la Frange à l’envers se partagent à 50/50 le montant de l’article revendu.

« Ce partenariat nous permet de tester notre concept dans un grand magasin, auprès de touristes mais aussi de clientes qui seraient réticentes de prime abord à la seconde main ou qui n'auraient pas fait le déplacement jusqu'à un dépôt-vente, commente Anne-Sophie Filippi, constatant depuis deux ans un fort engouement pour la revente de vêtements. Nous assistons en première ligne à l'émergence d'un nouveau réflexe mode. »

La Frange à l’envers prend aussi la forme d'un e-shop de revente de vêtements et accessoires, sur lequel les produits sont mis en scène par des visuels d’ambiance travaillés. Plusieurs fois par mois, des vide-dressings d’influenceurs sont par ailleurs organisés dans le magasin parisien, où une offre masculine (Cos, Ami, Levi’s…) est depuis peu également commercialisée.

Les Galeries Lafayette testent quant à elles depuis le mois d’avril leur propre plateforme web de revente d’articles de mode, baptisée Le Good Dressing, et développée en partenariat avec la start-up Place2Swap. Un site dont la particularité est que l'échange entre les consommateurs se déroule en point de vente physique (pour l’instant uniquement à Lyon), et durant lequel le grand magasin n’intervient pas, ni dans la sélection de pièces ni dans la transaction.

Copyright © 2019 FashionNetwork.com Alle Rechte vorbehalten.