×

La France compte six nouveaux palaces, de quoi réjouir les griffes de luxe

Veröffentlicht am
today 31.10.2019
Lesedauer
access_time 3 Minuten
Teilen
Herunterladen
Artikel herunterladen
Drucken
Drucken
Textgröße
aA+ aA-

Six nouveaux hôtels, dont le Lutétia à Paris qui a rouvert en 2018 après quatre ans de travaux, ont rejoint le club très fermé des palaces, une distinction que peuvent désormais faire valoir 31 établissements de luxe en France.


L'hôtel Lutetia a été fermé quatre ans pour travaux et a rouvert à l'été 2018. - Lutetia


Né en 2010 pour valoriser des hôtels cinq étoiles "d'exception", ce label est attribué pour une durée de cinq ans, rappelle Atout France qui le supervise, dans un communiqué publié jeudi. Parmi les nouveaux palaces, seul le Lutétia - emblématique hôtel de la rive gauche construit en 1910 et dont la rénovation, d'un coût de 200 millions d'euros, a été signée par l'architecte Jean-Michel Wilmotte - se trouve dans la capitale.

Deux se situent dans la station de ski de Courchevel (Savoie): l'hôtel Barrière les Neiges, propriété du groupe Barrière et L'Apogée, ouvert en décembre 2013. Exploité par la société Oetker Collection, cet établissement appartient au groupe familial Maisons Pariente et à Xavier Niel, le fondateur d'Iliad-Free. Les autres se trouvent à Saint-Tropez pour l'hôtel Le Cheval Blanc, ex-La Résidence de la Pinède rachetée par le groupe LVMH qui a ouvert en mai 2019, à Vence (Alpes maritimes) pour le Château de Saint Martin et Spa, exploité par la société Oetker Collection, et au Puy-Sainte-Réparade (Bouches-du-Rhône) pour la Villa La Coste, propriété de l'homme d'affaires irlandais Patrick McKillen.

Les palaces s'adressent à une clientèle internationale adepte du luxe et nombre de marques de luxe, d'habillement comme de bien-être, s'associent ou s'installent avec ces acteurs. Ainsi, le Barrière des Neiges propose-t-il un espace ski room pensé avec l'enseigne de Courchevel Bernard Orcel. Les collections ski de Fendi, Bogner ou Toni Sailer sont présentées sur 240 mètres carrés. A Vence, le spa du Château de Saint-Martin est réalisé par la marque La Prairie. Moult de palaces proposent par ailleurs à leurs clients un service de personal shopper ou de shopping en suite, pour leur apporter les marques dans leur chambre d'hôtel.


Le ski room Bernard Orcela dans l'établissement Barrière des Neiges - DR


Le Plaza Athénée, rue Montaigne, se présente même comme "L'adresse Haute Couture à Paris" et son spa est opéré par Dior Institute.

La quintessence de ce rapprochement se situera certainement dans le futur Hôtel Le Cheval Blanc de Paris, qui prétendra sans aucun doute au titre de palace. Le lieu, imaginé par Peter Marino, doit ouvrir ses portes au printemps 2020 face à la Seine dans un bâtiment La Samaritaine qui va aussi accueillir une offre luxe, mode et beauté très riche, notamment avec l'implantation de l'enseigne DFS (groupe LVMH).

Ces six nouveaux noms portent désormais le nombre d'établissements détenteurs de ce label à 31 dans l'Hexagone. Ce label a été créé pour encadrer une appellation jusque-là libre d'usage et valoriser des établissements de prestige sur la scène internationale, où la concurrence est de plus en plus vive.

Pour concourir dans cette catégorie, il faut être un établissement cinq étoiles, avoir au moins 12 mois d'activité et remplir certains critères liés à un établissement de luxe. Il faut notamment disposer d'une "situation géographique exceptionnelle", faire valoir un "intérêt historique, esthétique et/ou patrimonial particulier" ainsi qu'un "service sur-mesure", précise Atout France.

Avec AFP

Copyright © 2019 FashionNetwork.com Alle Rechte vorbehalten.