×
Veröffentlicht am
24.05.2023
Lesedauer
2 Minuten
Herunterladen
Artikel herunterladen
Drucken
Drucken
Textgröße
aA+ aA-

Kaporal fait l'objet de cinq offres de reprise, qui seront étudiées le 22 juin

Veröffentlicht am
24.05.2023

Placée en redressement judiciaire le 30 mars 2023 en raison de difficultés économiques, la marque de mode française Kaporal est en quête de repreneurs ou d'investisseurs pour rebondir. Les candidats devaient se faire connaître auprès des organes de la procédure avant le 22 mai. Appartenant depuis 2013 au fonds TowerBrook Capital Partners (basé entre Londres et New York), le spécialiste marseillais du denim fait l'objet de plusieurs offres de reprise dont "quatre d’entre elles semblent être sérieuses", a indiqué l'entreprise à FashionNetwork.com.  


Kaporal


L'identité des candidats à la reprise n'a pas été officiellement annoncée, mais la société née en 2004 précise que l'une d'elle émane "de managers de l’entreprise Kaporal", sans que plus de détails ne soient fournis.

Le média local Gomet' indique que cinq offres ont été déposées: outre celle des deux cadres de l'enseigne (Nicolas Ciccione et Thierry Bongiovanni), qui souhaiteraient maintenir son réseau actuel, Kaporal intéresserait une autre marque de mode marseillaise, Le Temps des Cerises, qui lorgne sur dix-huit boutiques, mais aussi Ali Guerrida (sociétés Frishop et Tritex).

Le fondateur de Kaporal, Laurent Emsellem, qui avait quitté l'entreprise en 2014, aurait également formulé une offre de reprise. Enfin, un dossier partiel aurait été déposé par le déstockeur Noz qui se positionne uniquement sur les stocks.

534 salariés et 113 magasins en France


 
L'examen des offres par le tribunal de commerce de Marseille est fixé au 22 juin . Les dossiers pourront être améliorés jusqu'à deux jours avant l'audience. La décision sera ensuite rendue courant juillet.

Kaporal fait travailler 534 salariés et anime un réseau de 113 magasins en France, auxquels s'ajoute une poignée d'unités en Belgique. Le chiffre d'affaires de la marque habillant femmes, hommes et enfants s'est élevé à 99 millions d'euros en 2022 (dont 20% générés sur le web), en repli par rapport aux 120 millions réalisés avant crise.

Dans un communiqué publié en mars, la direction de la marque emmenée par Laurence Paganini expliquait faire "face à une situation financière exceptionnelle qui se caractérise par des difficultés économiques sans précédent", et n'être "plus en mesure d'assumer seule le paiement de ses dettes". La recherche d'un nouvel investisseur avait été lancée il y a quelques mois, mais n'avait pas abouti.

Copyright © 2023 FashionNetwork.com Alle Rechte vorbehalten.