×
Von
Reuters
Übersetzt von
Clémentine Martin
Veröffentlicht am
17.10.2022
Lesedauer
2 Minuten
Teilen
Herunterladen
Artikel herunterladen
Drucken
Drucken
Textgröße
aA+ aA-

Kanye West veut s’emparer de l’application sociale Parler

Von
Reuters
Übersetzt von
Clémentine Martin
Veröffentlicht am
17.10.2022

Le rappeur américain Kanye West, qui demande depuis quelque temps a être appelé Ye et a récemment été banni d’Instagram, se propose de racheter Parler. Cette application de Parlement Technologies est particulièrement populaire chez les conservateurs américains.


Kanye West lors de son premier meeting de campagne présidentielle en 2020 - Reuters


Parler, une société basée à Nashville, a déjà levé environ 56 millions de dollars. La transaction avec Kanye West devrait être finalisée au quatrième semestre 2022, mais aucun chiffre n’a été révélé.

Lancée en 2018, l’application Parler se veut un espace de libre expression pour les internautes recherchant des alternatives aux mastodontes tels que Twitter. Elle est à nouveau disponible sur les app stores de Google et Apple après en avoir été retirée suite à l’invasion du capitole en janvier 2021.

Ye, qui est aussi styliste, a mis fin à son partenariat avec la marque de vêtements Gap Inc il y a quelques semaines. L’équipementier sportif allemand Adidas, pour sa part, a annoncé son intention de revoir sa relation commerciale avec le rappeur.

Son attitude provocatrice lui a aussi valu quelques déboires avec les principaux réseaux sociaux, où ses comptes ont déjà été bloqués plusieurs fois.

Dernièrement, Kanye West a même été banni d’Instagram par la société-mère de Facebook, Meta Platforms, après avoir posté des contenus condamnés pour leur antisémitisme par les internautes. Il s’est ensuite replié sur Twitter, où il n’avait rien posté depuis deux ans.

“Dans un monde où les valeurs conservatrices sont considérées comme polémiques, nous devons garantir notre droit à nous exprimer librement“, déclarait-il dans un communiqué.

Ye a apparemment rejoint Parler lundi et avait environ 91 abonnés au moment de l’annonce.

Le rappeur américain avait déclaré vouloir se présenter aux élections présidentielles de 2020 contre Donald Trump aux États-Unis mais s’était finalement retiré de la course.

Le succès de Parler est partiellement dû à l’engouement des sympathisants de Trump pour l’application.

Le mois dernier, Parler a créé une nouvelle société-mère appelée Parlement Technologies Inc dans le cadre d’une restructuration.

© Thomson Reuters 2023 All rights reserved.