×

Ieva, un nouvel acteur de la beauté connectée

Veröffentlicht am
today 31.01.2019
Lesedauer
access_time 2 Minuten
Teilen
Herunterladen
Artikel herunterladen
Drucken
Drucken
Textgröße
aA+ aA-

Déjà à l’origine de Ioma, l’une des marques pionnières de la beauté personnalisée, Jean-Michel Karam présente ce jeudi 1er février Ieva, son nouveau projet qui mêle bijouterie, technologie, beauté et bien-être.


Le bijou connecté de Ieva, ici le modèle Carré Libéré - DR


Ieva prend la forme d’un bijou connecté baptisé Twin-C qui se porte en montre, en pendentif ou en bijou de sac (vendu à partir de 149 euros). Via une technologie développée par Memscap, la société de micro-électronique également fondée par Jean-Michel Karam, l’objet prend en compte tous les facteurs environnementaux (pollution, météo…) auxquels l’usager est confronté. Relié à une application mobile, il anticipe alors leurs effets nocifs en recommandant des mesures personnalisées de beauté ou encore d’alimentation.
 
A l’inverse de Ioma, qui fonctionne en circuit fermé et ne recommande après diagnostic que des produits Ioma, Ieva va proposer des produits de plusieurs marques même si pour son lancement, les prescriptions beauté ne concerneront que Ioma, la marque capillaire Elenature et la marque de soins M/C ; toutes trois lancées par Jean-Michel Karam. Par ailleurs, les prix des produits recommandés par Ieva seront dégressifs selon la fréquence à laquelle l’utilisateur porte le bijou Ieva. « Plus on le porte et on l’utilise, plus on contribue à collecter des données sur l’état de la planète à disposition de la communauté scientifique et plus on améliore son statut et on bénéfice, en contrepartie, d’avantages commerciaux », indique la marque, qui fournira les données environnementales collectées aux institutions scientifiques dans l’optique de mieux comprendre les bouleversements climatiques.

En plus du lancement d'un e-shop, leva inaugure ce jeudi au 38 rue Sainte-Croix-de-la-Bretonnerie à Paris un pop-up store. Le lieu de 300 mètres carrés sera ouvert deux mois et la marque sera par le suite disponible dans une sélection de magasins Marionnaud et Beauty Success. La marque vise ensuite les magasins d’objets connectés et les bijouteries.
 
Jean-Michel Karam possède 50 % des parts de Ieva, le fonds CM-CIC Innovation 30 % et les 20 % restants sont partagés par des investisseurs privés. Ioma, pour sa part, est intégralement passée sous le giron du groupe Unilever en 2015, mais Jean-Michel Karam continue de la diriger.

Copyright © 2019 FashionNetwork.com Alle Rechte vorbehalten.