×

H&M va tester la location de vêtements en magasin

Veröffentlicht am
today 04.11.2019
Lesedauer
access_time 2 Minuten
Teilen
Herunterladen
Artikel herunterladen
Drucken
Drucken
Textgröße
aA+ aA-

Alors que le groupe URBN a par exemple lancé cette année Nuuly, son service de location online de vêtements par abonnement, le groupe H&M dévoile sa première expérimentation en la matière, en se focalisant lui sur une expérience purement physique. Dans son berceau de Stockholm, son enseigne phare va ainsi proposer à ses clientes encartées de louer des robes et des jupes issues des collections écoresponsables "Conscious Exclusive", qu'elle a commercialisées depuis 2012.


Collection Conscious Exclusive automne-hiver 19/20, robe en polyester recyclé - H&M


Moyennant 350 couronnes suédoises pour chaque pièce louée (soit environ 32 euros), les membres du programme de fidélité d’H&M pourront emprunter jusqu’à trois articles pendant une semaine après les avoir sélectionnés et essayés au sein d’un showroom dédié en boutique, épaulés par des conseillers en style.  

« Nous étudions la location de vêtements depuis un certain temps et nous sommes très heureux d’offrir pour la première fois aux amateurs de mode la possibilité de louer de superbes pièces Conscious Exclusive, exprime Pascal Brun, le directeur du développement durable chez H&M. Nous sommes impatients d’évaluer ce test car nous sommes déterminés à faire évoluer la façon dont la mode est créée et consommée aujourd’hui ».

La particularité de ces modèles au style travaillé et souvent glamour est d’intégrer des matières plus durables, tels le polyester recyclé, le laiton et le zinc recyclé cette saison, mais aussi des fibres fabriquées à partir d’ananas (Pinatex) ou de résidus d’orange (Orange Fiber) par exemple. Les prix à la vente des produits « Conscious Exclusive » sont bien sûr plus élevés que les collections classiques d’H&M : ils varient entre 79 et 199 euros pour une robe, et de 49 à 99 euros pour un top.

L’espace de location prendra place au sein du magasin rénové de Sergels Torg dans la capitale suédoise. Ce flagship, qui déploie sur 3 000 mètres carrés et deux niveaux, accueillera également un salon de beauté et un café, ainsi qu’un espace pour la réparation et la customisation de vêtements. Redessinant son réseau de magasins, l’enseigne scandinave continue de tester de nouvelles formules, après avoir inauguré il y a quelques jours à Berlin un petit magasin cosy et premium à l’ancrage très local, accueillant des marques tierces.

Copyright © 2019 FashionNetwork.com Alle Rechte vorbehalten.