×
Übersetzt von
Clémentine Martin
Veröffentlicht am
02.09.2021
Lesedauer
2 Minuten
Teilen
Herunterladen
Artikel herunterladen
Drucken
Drucken
Textgröße
aA+ aA-

H&M: changements à la tête des filiales française, ibérique et italienne

Übersetzt von
Clémentine Martin
Veröffentlicht am
02.09.2021

Jeu de chaises musicales dans les filiales européennes du groupe H&M. L'actuel directeur général France, Ralf Wein, prend la tête des activités du géant suédois de la fast-fashion sur le territoire ibérique (Espagne et Portugal), en remplacement de  Katarzyna Niemirowicz, qui devient pour sa part directrice générale du marché italien d’H&M.


Ralf Wein quitte Paris pour Barcelone - H&M


La direction générale de la filiale française est quant à elle confiée à Pär Lindbäck, qui ajoute cette fonction à celle de responsable des marchés belge et luxembourgeois, qu'il occupe depuis 2019. Présent depuis deux décennies au sein du groupe, il a notamment évolué par le passé comme directeur commercial régional pour la Grande Chine. Pär Lindbäck sera désormais basé à Paris.

Faisant lui aussi partie de l’entreprise depuis vingt ans, Ralf Wein a déjà occupé la tête de plusieurs marchés européens, comme la Grèce en 2010, la Bulgarie en 2012 et l’Europe de l’Est (Pologne, République Tchèque, Roumanie et Slovaquie) de 2012 à 2016.

Il a aussi déjà dirigé le marché espagnol de 2016 à 2019, avant de prendre la direction des opérations de l’entreprise dans tout le sud de l’Europe et la direction générale de la France. Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, il va déménager de Paris à Barcelone. H&M a en effet décidé d’y déménager le siège social régional de ses activités en Europe du Sud.

Dans le cadre de ses nouvelles fonctions sur le territoire ibérique, Ralf Wein sera chargé d’assurer le pilotage de la reprise de l’activité après ces derniers mois difficiles, marqués par la pandémie et ses restrictions. Il devra aussi mettre en place un plan de réduction des coûts sur le marché espagnol, qui passera par 349 licenciements (contre 1.100 annoncés initialement) et par la fermeture de 30 boutiques. Cette mesure s’intègre dans le plan de réorganisation international de la société, qui vise 100 ouvertures et 350 fermetures dans le monde d’ici début 2022.

Lors de l’exercice précédent, clos le 30 novembre 2020, la firme suédoise a vu son chiffre d’affaires global se contracter de 18% à 187,031 milliards de couronnes suédoises (18,474 milliards d’euros), réalisant un bénéfice de 1,243 milliard de couronnes suisses (123 millions d’euros), soit 91% de moins qu'en 2019. Au cours de la période, l’entreprise a subi une chute de ses ventes de 30% en Espagne, à 5,535 milliards de couronnes suédoises (546 millions d’euros).

Copyright © 2021 FashionNetwork.com Alle Rechte vorbehalten.