×

Filière cuir : la Chine perd de son influence au profit du Vietnam

Veröffentlicht am
today 01.02.2019
Lesedauer
access_time 2 Minuten
Teilen
Herunterladen
Artikel herunterladen
Drucken
Drucken
Textgröße
aA+ aA-

Alors que l’Italie et la France demeurent des exportateurs clefs de la filière cuir, l’Asie conserve sa domination en dépit d’un repli de la Chine, et ce grâce à une poussée du voisin vietnamien.


Importations et exportations par pays sur l'année 2017 - CNC


Selon l’observatoire économique du Conseil national du cuir (CNC), qui a compilé l’ensemble des échanges annuels de l’exercice 2017, l’Europe totalise 35 % des exportations mondiales de la filière, notamment grâce à l’Italie (11,8 %) et à la France (4,4 %), portées par le marché du luxe.

L’Italie reste le premier exportateur mondial de cuirs finis (22 %), expédiés principalement vers la Chine, la Roumanie, les Etats-Unis et l'Espagne. La France occupe quant à elle la troisième place sur ce marché, avec 6 % des exportations.

Une importance qui se traduit également dans le domaine des produits finis (vêtements, chaussures et maroquinerie en cuir, ndlr). L’Italie et la France sont respectivement les troisième et cinquième exportateurs des vêtements et d'accessoires en cuir. Côté maroquinerie, le duo occupe les deuxième et troisième places du podium derrière la Chine, l’Italie pesant 15 % des exportations mondiales et la France 10,5 %.
 

Importations et exportations par pays sur l'année 2017 - CNC


L’Asie reste cependant le poids lourd de la filière avec 59 % des exportations tous métiers confondus, la Chine pesant à elle seule 34,4 % du total mondial. Un leadership en recul, néanmoins, puisque l’empire du Milieu affichait 45 % en 2010. « Ce recul du géant asiatique a surtout profité au Vietnam qui a gagné 6 points de parts de marché depuis 2010 et 8 depuis 2000 », pointe le CNC, qui souligne que le phénomène est particulièrement visible dans la chaussure, dont 65 % des importations mondiales viennent d’Asie.

« Depuis dix ans, la Chine demeure le leader mondial de la filière cuir, résume le CNC, mais elle est de plus en plus concurrencée au niveau de la chaussure (-10 points), de la maroquinerie (-14 points) et des vêtements en cuir (-16 points) par ses voisins asiatiques qui concilient une main d’œuvre peu coûteuse et un niveau de qualité parfois supérieur, et par les pays européens qui se sont positionnés sur le haut de gamme ».
 

Echanges de la filière cuir par continents - CNC


Du côté des Amériques, la stabilité est de mise, avec 37 % des exportations mondiales de cuirs et peaux bruts, et 25 % de celles de cuirs finis. Ils n’exportent que très peu de produits finis, que ce soient des chaussures (4 % des exportations mondiales), de la maroquinerie (2 %) ou des vêtements et accessoires (1 %).

En revanche, les Etats-Unis sont numéro un sur les exportations mondiales de cuirs et peaux bruts (28 %), devançant le Canada (4 %). Le Brésil est pour sa part le deuxième exportateur mondial de tannerie (11 %), les Etats-Unis et l’Argentine occupant les quatrième et sixième rangs avec respectivement 5 % et 4 % des exportations mondiales.

Copyright © 2019 FashionNetwork.com Alle Rechte vorbehalten.