×

Face au Black Friday, la riposte s'organise

Veröffentlicht am
today 18.11.2019
Lesedauer
access_time 3 Minuten
Teilen
Herunterladen
Artikel herunterladen
Drucken
Drucken
Textgröße
aA+ aA-

Phénomène importé des États-Unis en 2013, le Black Friday s'est progressivement installé en France en proposant chaque année des promotions importantes, poussant à une consommation massive. En 2018, des réductions allant jusqu'à 70 % avaient poussé les Français à accroître leurs achats pendant la semaine du Black Friday. Six ans après son installation, des voix s'élèvent à travers le mouvement du Green Friday contre ce qu'ils considèrent comme une incitation à une consommation déraisonnée.


Un des slogans du mouvement Make Friday Green Again - © Faguo


Le mouvement du Green Friday (comprendre le "vendredi vert") est une réponse née en 2017 sous l'impulsion du réseau Envie, face au succès grandissant du Black Friday. Ce nouveau mouvement vise à sensibiliser les citoyens à une consommation responsable. Sans faire culpabiliser le consommateur, le Green Friday cherche surtout à le faire s'interroger sur ses modes de consommation en le poussant au questionnement sur son impact écologique.

Le mouvement du Green Friday s'est ensuite constitué en association grâce à un collectif de six membres : Envie, Altermundi, Dreamact, Emmaüs France, Ethiquable, et le Réseau des Acteurs de Rémploi (REFER). Grâce au soutien de la mairie de Paris, le mouvement a pu se développer à grande échelle, permettant à 180 structures de le rejoindre. Durant cette journée du dernier vendredi de novembre, une centaine d'animations et d'ateliers de sensibilisation (rénovation et réparation de vêtements et d'appareils, ateliers DIY, conférences...) seront proposés par ces structures un peu partout en France.

Particulièrement concerné par le Black Friday, le secteur de l'habillement commence progressivement à se rebeller contre ce phénomène de surconsommation. La marque Faguo est par exemple parvenue à regrouper 450 labels en France (dont Bonne Gueule, Nature & Découvertes, LePantalon, Emoi Emoi) dans un collectif appelé "Make Friday Green Again". Ces marques se sont engagées à ne pas casser les prix ce vendredi 29 novembre afin d'encourager une consommation raisonnée et responsable.

La plupart d'entre elles organiseront des opérations spéciales à la place. Faguo, par exemple, proposera durant cette journée de faire un état des lieux de nos biens de consommation afin de savoir ce qui peut être réparé, donné, vendu ou recyclé. La marque de maillots de bain Luz, qui fait aussi partie de ce collectif, donnera quant à elle l'opportunité à trois membres de sa communauté de rencontrer l'équipe créative de la marque, le 30 novembre prochain dans sa boutique rue François Ponsard dans le XVIème arrondissement de Paris, pour participer à un exercice de co-création.


L'une des affiches du Block Friday - © WeDressFair


Le Block Friday, un autre concept, a quant à lui été créé à Lyon par le magasin WeDressFair, un spécialiste de la seconde main. Située au 4, rue des Capucines dans le Ier arrondissement lyonnais, la boutique a décidé de fermer ses portes durant la journée du 29 novembre.

Les équipes utiliseront cette journée pour sensibiliser les passants dans les rues de la capitale des Gaules à une consommation plus raisonnée en décriant le système du Black Friday. WeDressFair a également prévu d'organiser des ateliers pour apprendre à réparer ses vêtements ou encore faire sa propre lessive.

Copyright © 2019 FashionNetwork.com Alle Rechte vorbehalten.