×

Etam lève le rideau sur son flagship d'Haussmann

Veröffentlicht am
today 12.11.2019
Lesedauer
access_time 2 Minuten
Teilen
Herunterladen
Artikel herunterladen
Drucken
Drucken
Textgröße
aA+ aA-

Onze mois de travaux ont été nécessaires au groupe Etam (Etam, Undiz, Maison 123, Livy, Ysé...) pour façonner sa nouvelle adresse phare dans la capitale française, dans le quartier de l'Opéra. Si la boutique Undiz a ouvert ses portes en juillet, le flagship Etam attenant vient tout juste de recevoir ses premiers clients le 8 novembre dernier. Un "soft opening" comme le précise l'enseigne de lingerie, avant une inauguration en fanfare dans les prochaines semaines, puisqu'il s'agit d'un emplacement clé pour le groupe tricolore. Première visite.


La transaction, opérée par Cushman & Wakefield, a permis la transformation d'une banque vers une boutique de lingerie - DR


C'est à un croisement très passant du boulevard Haussmann que s'est installé Etam, au 16 rue d'Halévy, en face du magasin étendard d'H&M, et non loin de Minelli et Sephora. La chaîne de dessous a investi une ancienne agence bancaire de la Caisse d'Epargne à la devanture haussmannienne arrondie. Comme le note la marque, cette réhabilitation a nécessité 100 mètres cubes de béton, 80 tonnes de métal ou 12 km de câble... Etam a exploité la belle hauteur sous plafond du lieu, conservant des parties brutes où le béton est apparent.


La proposition style située à l'entrée du magasin. - Etam/LinkedIn


Les 540 mètres carrés d'espace de vente, répartis sur trois niveaux, sont aménagés dans un style à la fois industriel et cosy, le mobilier géométrique faisant la part belle au métal et au bois, tandis que des plantes vertes et des miroirs renvoient à l'intérieur d'un appartement parisien.

Etam y déploie également ses dernières innovations en terme d'expérience client, à savoir des cabines connectées, un encaissement mobile possible dans toute la boutique, mais aussi un espace lounge et un atelier de personnalisation et customisation.


Perspectives vitrées et vertigineuses chez Etam à Opéra. - Etam/LinkedIn


Dirigée par Cédric Taravella depuis le printemps 2018, l'enseigne totalise un réseau de près de 430 magasins sur le marché hexagonal (en tout), et prend place au sein d'une entité en mouvement : le groupe Etam - qui a généré 938 millions d'euros en 2018 - a pris cette année une participation majoritaire au capital de la griffe de lingerie Ysé et envisage de lancer une nouvelle marque de sous-vêtements qui serait vendue uniquement sur Amazon.

Signataire du Fashion Pact, le groupe a dévoilé il y a peu ses engagements sur le plan écoresponsable, avec notamment l'objectif que 80 % des fibres synthétiques qu'il utilise dans ses collections soient recyclées ou biosourcées (matière d'origine naturelle) à horizon 2025.

Copyright © 2019 FashionNetwork.com Alle Rechte vorbehalten.