×

En cinq ans, le shopping touristique a chuté de 12 % en Île-de-France

Veröffentlicht am
today 21.10.2019
Lesedauer
access_time 3 Minuten
Teilen
Herunterladen
Artikel herunterladen
Drucken
Drucken
Textgröße
aA+ aA-

Les touristes de passage en Île-de-France ont effectué l’an passé pour 3 milliards d’euros de shopping, soit 15 % des dépenses effectuées à l'occasion de leur séjour. Mais le secteur du commerce fait face depuis cinq ans à une réduction de 14 % des budgets alloués au shopping par les clients internationaux, contre -8 % pour les touristes français, occasionnant un recul de 12 % des revenus et un affaiblissement de Paris face aux capitales concurrentes.
 

Crocis


C’est le constat d’une étude réalisée par le Centre régional d'observation du commerce, de l'industrie et des services (Crocis), la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) Paris Ile-de-France, et le Comité régional du tourisme Paris Ile-de-France (CRT). Une document qui multiplie les chiffres, pointant notamment que le shopping ne représente à Paris que 19 % des dépenses des touristes utilisant Mastercard (une carte très utilisée par les internationaux, ndlr), contre 25 % à New York, 31 % à Dubaï, et surtout 47 % à Londres, principale concurrente de la Ville lumière.

"Le tourisme de shopping à Paris Ile-de-France perd du terrain face à des destinations concurrentes telles que Londres, Milan, New York, Dubaï ou encore Tokyo", pointent ainsi les auteurs de l’étude. "Les visiteurs sont globalement satisfaits par la diversité de l’offre proposée, à un niveau équivalent à celui de leur expérience à Londres ou New York, cette dernière apparaissant comme une destination d’excellence dans ce domaine. Cependant, les touristes expriment une certaine déception en matière de rapport qualité-prix et, et dans une moindre mesure, en termes d’accueil dans les magasins."

Pour les trois organismes auteurs du rapport, ces éléments pourraient être pénalisants pour Paris Ile-de-France lors des choix futurs de destinations de shopping. Et notamment pour les clientèles qui effectuent des circuits européens. De quoi rendre particulièrement stratégique la révision de la détaxe en France. L’étude rappelle ainsi que, selon le spécialiste de la détaxe Global Blue, les achats détaxés ont progressé en moyenne de 8 % par an depuis 2013. Et, selon l’autre spécialiste du domaine Planet Payment, ceux-ci auraient augmenté de 6 % sur le seul mois de juillet, et de 19 % pour les seuls touristes chinois.

Ce sont quelque 26 millions de visiteurs qui effectuent chaque année du shopping en Île-de-France, dont 60 % d’étrangers, venant en premier lieu des Etats-Unis, du Royaume-Uni, d’Espagne, d’Italie et d’Allemagne. 


Crocis


Dans le détail, ces "shoppers" sont 28 % à effectuer leur première visite dans la région, et s’y rendent à 76 % pour des motifs personnels. Ces acheteurs sont à 55 % des femmes, et affichent un âge moyen de 41 ans. Il s’agit par ailleurs à 32 % de CSP+. Ces touristes plus dépensiers que les autres restent aussi plus longtemps sur place, avec 4,8 nuits en moyenne pour les shoppers, contre 3,8 sur l’ensemble des touristes.

Sur les 3 milliards d’euros générés par le shopping touristique, 2 milliards l’ont été par les touristes étrangers. Parmi eux, ceux disposant des plus gros budgets ne sont autres que les Chinois, avec 265 euros, et les Américains, avec 246 euros. La troisième marche est occupée par les Espagnols qui repartent après avoir en moyenne déboursé 85 euros par touriste, dépassant ainsi les Japonais, Coréens, Brésiliens, mais aussi Allemands, Britanniques, Australiens et Italiens.

Zoom sur les commerces parisiens

Au sein de Paris intra-muros, ces touristes conservent naturellement une importance stratégique pour les commerces. Si 41 % de ces derniers indiquent que les dépenses des touristes internationaux pèsent moins de 20 % de leur chiffre d’affaires, ils sont cependant 42 % à déclarer que ces clients représentent de 21 à 80 % de leurs revenus.


Crocis


Ces commerces parisiens ont par ailleurs été interrogés sur les nationalités constituant le top 3 des pays poussant leur porte. Ils sont au final 62 % à citer les Etats-Unis, 27 % la Chine, devant le Moyen-Orient (25 %) la Russie (21 %), le Japon (15 %) et le Brésil (14 %). L’Inde, grand marché de consommation internationale en devenir, n’est mentionnée que par 1 % des commerces.
 

Copyright © 2019 FashionNetwork.com Alle Rechte vorbehalten.