×
Veröffentlicht am
10.06.2021
Lesedauer
4 Minuten
Teilen
Herunterladen
Artikel herunterladen
Drucken
Drucken
Textgröße
aA+ aA-

Elmira Medins décline sa versatilité du vêtement à la chaussure

Veröffentlicht am
10.06.2021

C’est à quelques minutes de l'Arc de Triomphe, plus précisément sur l'avenue Victor Hugo, que la créatrice et entrepreneure ukrainienne Elmira Medins a posé les racines de la marque qui porte son nom. La jeune femme passionnée d'architecture et de mode s’est installée à Paris en 2015, après s'être formée à Kiev et en Italie. Elle a choisi d’y installer le showroom et le studio de sa marque de luxe qui propose vêtements, chaussures et maroquinerie pour « femmes élégantes avec du caractère ».


L'entrepreneure Elmira Medins - Elmira Medins


Dans le XVIe arrondissement de Paris, ce showroom spacieux et lumineux, est situé dans un bâtiment de style haussmannien qui correspond à l'intérêt de la créatrice pour l'architecture et le raffinement parisiens. La créatrice, fille d'un architecte et d'une décoratrice d'intérieur, présente là ses dernières créations de mode, pleines de références au mouvement Art nouveau, à la ville de Paris elle-même et à des inspirations orientales, glissées dans les détails de ses vêtements. Une approche esthétique, qui masque ses considérations pratiques.

"Les femmes doivent être élégantes et chics, mais elles doivent pouvoir être à l'aise", avance-t-elle, en montrant des jupes et robes dont les designs sophistiqués sont spécialement conçus pour garantir la facilité de mouvement des femmes " lorsqu'elles s'assoient ou sortent d'une voiture ", explique-t-elle. Une volonté qui se décline également dans des vêtements d'aspect vaporeux dont les tissus ont été spécialement sélectionnés pour provoquer cet effet sans que le vol soit excessif.

Admiratrice de "la féminité des créations de Thierry Mugler, de la vision de John Galliano, du style de Karl Lagerfeld ou de la manière de penser aux sentiments des femmes de Sergio Rossi", Elmira Medins souligne la nécessité de mettre les femmes au centre de la création, suivant sa volonté de proposer des pièces pratiques et élégantes. Une approche qu’elle rêve de pouvoir un jour présenter dans un défilé à l’attention des acheteurs internationaux à Paris.


Elmira Medins



La marque haut de gamme se distingue ainsi par la réalisation de pièces versatiles et ergonomiques, produites dans son atelier de Kiev avec des matériaux haut de gamme provenant de France et d'Italie.

"Je cherche toujours le design parfait avec l'idée de créer des vêtements et des chaussures élégants", explique l'entrepreneure, pour qui l'étude du design et la recherche des caractéristiques optimales des pièces sont deux des obsessions qui se reflètent également dans son offre de chaussures.

"J’ai appris le perfectionnisme dans mes formations en Italie. C’est fondamental pour les chaussures, des pièces où l'important se situe dans le moindre détail. A travers mon offre pour femmes d'affaires, je veux refléter le caractère d'une femme". Son modèle Eterry, lancé en 2014 est l’une des pièces phare de la marque.

Mais Elmira Medins a su composer une vaste proposition, qui va des chaussures plates aux chaussures à plate-forme ou à talons fins, en passant par les sandales, les baskets avec fermeture éclair ou les bottes. Comme dans le vêtement, elle aime jouer avec les matériaux et glisse dans ses créations des détails spécifiques en daim ou en peau de serpent. Une offre qui débute à 600 dollars, tandis que certaines paires de bottes ou des pièces plus élaborées dépassent les 1.000 dollars.


Le modèle Eterry - Elmira Medins


L’entrepreneure, qui se focalise sur la réception de ses clientes "internationales et d'horizons très divers" dans son showroom parisien, où elle propose un service de sur-mesure, dispose aussi d’un site marchand ainsi que d’une présence à Concept Store Ibiza, aux Baléares et dans la Voguish Boutique aux Émirats Arabes Unis.

Une relation de proximité avec ses clientes qui a selon elle représenté un atout ces derniers mois. "Nous avons bien traversé la crise et les affaires ont été bonnes, glisse-t-elle sans toutefois donner plus de détails. Cette situation a souligné la nécessité d'être plus en contact avec les gens et l'importance de la connexion en direct", dit-elle, expliquant que, dans la mesure du possible, elle a gardé des rendez-vous quotidiens avec ses clients.

Une clientèle à qui la femme d’affaires ukrainienne, qui explique être soutenue par des investisseurs français, entend prochainement proposer une nouvelle catégorie de produit. Elle prévoit de commercialiser un premier modèle de sac à main. Avec son design intemporel, puisant aux sources de l'Art Nouveau et doté d'un double fermoir inspiré du mécanisme de Rolex, il est sobrement baptisé EM.

Copyright © 2021 FashionNetwork.com Alle Rechte vorbehalten.