×

DKNY, Donna Karan et Karl Lagerfeld boostent les résultats de G-III Apparel

Von
Veröffentlicht am
today 07.12.2018
Lesedauer
access_time 3 Minuten
Teilen
Herunterladen
Artikel herunterladen
Drucken
Drucken
Textgröße
aA+ aA-

Avec des ventes nettes de 1,07 milliard de dollars (soit 941 millions d’euros), en hausse de 4,7 % par rapport à l’année précédente, et un bénéfice net de 94 millions de dollars (82,6 millions d’euros), les résultats du groupe américain G-III Apparel pour le troisième trimestre 2018 sont très positifs. Des chiffres révélés lors d'un appel aux analystes financiers et atteints grâce notamment aux performances des marques Donna Karan et DKNY, rachetées en 2016 à LVMH. Mais aussi à la griffe Karl Lagerfeld dont G-III Apparel est l’un des actionnaires.
 

Les ventes de Karl Lagerfeld ont augmenté de 30 % au troisième trimestre 2018 - Karl Lagerfeld


G-III Apparel, qui possède également Vilebrequin et G.H. Bass note ainsi le lancement réussi de Karl Lagerfeld sur le marché nord-américain. Depuis 2016, le groupe y distribue en licence les produits de la marque. En parallèle, il lui a trouvé un magasin flagship à SoHo, à New York, et huit boutiques installées dans des centres outlet. La collaboration de la griffe avec le mannequin très en vogue Kaia Gerber, lancée le 30 août dernier, n’est sûrement pas étrangère à la hausse de 30 % des ventes de la griffe, dont les chaussures, le sportswear, les vêtements d’extérieur et les sacs ont connu une croissance significative. Ce top adulé des Millennials (4 millions d’abonnés sur Instagram) a aussi certainement son rôle à jouer dans l'accroissement du trafic sur le site Internet de Karl Lagerfeld, 80 % supérieur à celui de l’an dernier sur la même période.  
 
En 2018, la marque Karl Lagerfeld a, en plus de ses licences de lunettes de soleil et de vue avec Marchon, et de denim avec Giada, signé une licence de maillots de bain avec le fabricant italien Area B pour la région EMEA, ainsi qu’une licence de montres avec Swarovski en mai dernier. La griffe travaillait déjà avec Swarovski pour sa ligne de bijoux.

Non content de collaborer avec Karl Lagerfeld, le fournisseur de strass autrichien est aussi, depuis le troisième trimestre 2018 le fabricant officiel de bijoux pour tous les marchés exceptés l’Amérique du Nord de DKNY. Cette licence, première dans cette catégorie d’accessoires pour la griffe new-yorkaise, devrait représenter un relais de croissance important, selon les pronostics de G-III Apparel, qui mise sur l’introduction de nouveaux segments de produits pour varier ses sources de revenus.
 
Sur une période d’un an, Donna Karan et DKNY ont réalisé une augmentation de 40 % de leurs ventes, due en partie à leur développement en Chine où, grâce à une joint-venture, les deux marques disposent désormais d’une cinquantaine de points de vente. L’autre focus de G-III Apparel pour ces deux griffes est Internet, où le groupe veut encore gagner des parts de marché à l’aide de campagnes et de partenaires privilégiés comme Macy’s. L’entreprise souligne d’ailleurs que les recherches mentionnant « DKNY » sur le site du grand magasin ont augmenté de 250 % ces derniers mois.

Copyright © 2019 FashionNetwork.com Alle Rechte vorbehalten.