×
Veröffentlicht am
29.06.2021
Lesedauer
5 Minuten
Teilen
Herunterladen
Artikel herunterladen
Drucken
Drucken
Textgröße
aA+ aA-

Défilés Homme: les tendances fraîches et vitales de l’été 2022

Veröffentlicht am
29.06.2021

Avec la fin de la pandémie en pointe de mire, cette session de défilés, qui s’est achevée le 27 juin, a laissé transparaître un net optimisme sur les podiums avec des garde-robes conçues pour renouer franchement avec la vie sociale et le grand air. Ces collections de mode masculine pour le printemps-été 2022, dévoilées à Londres, Milan et Paris à travers quelques shows en présentiel et le désormais habituel format vidéo, se sont distinguées par leur portabilité avec un grand sens du confort, un esprit très décontracté et leur palette insolite, oscillant tour à tour entre couleurs vitales, parfois fluos, et teintes délicates et apaisantes dans des nuances pastel ou poussiéreuses.


Ermenegildo Zegna, printemps-été 2022 - © PixelFormula


1  Le total look 

Des pièces basiques et intemporelles à agencer comme on le désire, pourvu qu’elles soient toutes déclinées dans la même couleur, y compris les accessoires, sacs, chaussettes et chaussures ! Le total look est le nouveau mantra de l’homme, comme l’a idéalement interprété Alessandro Sartori chez Ermenegildo Zegna, mais aussi la plupart des autres couturiers à travers des ensembles rigoureusement monochromes, où les pièces se superposent et se combinent entre elles ton sur ton.


Walter Van Beirendonck, printemps-été 2022 - © PixelFormula



2  Le costume en technicolor 

Le costume reste la pièce maîtresse de l’homme, mais ses proportions sont adoucies et allégées au niveau des épaules et de la doublure. Même si l’on retrouve encore les classiques costumes gris, blancs et noirs, ce nouvel uniforme masculin, confortable mais pas moins élégant, est proposé dans des tonalités insolites. Soit dans une palette dragées (rose, bleu ciel, mauve pastel et jaune poussin) insufflant une certaine fraîcheur aux tenues estivales. Soit, à l’opposé, dans les couleurs pétantes des bonbons acidulés (rouge, vert, turquoise, jaune) fouettant avec énergie la garde-robe.


Fendi, printemps-été 2022 - © PixelFormula


3  La veste à manches courtes 

Dans ce vestiaire aux frontières floues, qui se déleste des codes traditionnels de la mode masculine sans les abandonner totalement, l’emblématique veste pour homme devient le terrain de toutes les expérimentations. Pour l’été prochain, on voit pointer un modèle à manches courtes, version hybride entre veste et chemisette. Certains stylistes la raccourcissent jusqu’au-dessus du nombril la transformant en boléro chez Fendi ou en pèlerine chez Wooyoungmi. Dans de nombreuses collections, elle est tout simplement privée de manches pour ajouter en aisance.


Hed Mayner, printemps-été 2022 - © PixelFormula


4 Workwear et utilitaire

Misant sur une garde-robe toujours plus légère et pratique, les designers ont retravaillé pièces et accessoires afin de les rendre plus fonctionnels, sans les appesantir, puisant volontiers dans le registre du workwear avec ses vestes à grandes poches, ses gilets-sacs fourre-tout, ses salopettes et combinaisons de travail. Tout s’enfile facilement, libérant au maximum le mouvement. Les pièces basiques sont revues en mode multifonctions.


Isabel Marant, printemps-été 2022 - © PixelFormula


5 L'outerwear 

Laissant son chez-soi cocon, où il a été contraint de se réfugier pendant plus d’un an, l’homme de l’été 2022 aspire à la vie en plein air. Exit le loungewear et les costumes pyjama des saisons passées. Place aux vêtements d’extérieur (certaines collections sont entièrement centrées sur ce segment), aux tenues d’escalade ou de baroudeurs. Tout se joue sur des textiles innovants ultra-light, nylons techniques et autres lainages impalpables pour confectionner blousons, coupe-vent, pardessus, gilets de chasseurs, surchemises, sahariennes associés à des bermudas sportifs ou des pantalons truffés de poches.


Prada, printemps-été 2022 - © PixelFormula


6 Le short 

Il est de toutes les collections. Large et pratique (là encore avec ses multipoches), en format lilliputien un brin rétro, à pinces en mode plus habillé, un peu plus long à la pirate, ou encore léger comme une invitation à partir en vacances, il y en a pour tous les goûts. Décliné en bermuda, il remplace souvent le pantalon du costume. Prada ose même le combishort effet grenouillère. 


Hermes, printemps-été 2022 - © PixelFormula



7 Tie and dye et dégradés 

La tendance tie and dye repérée les dernières saisons creuse son sillon et explose cette fois à travers toutes sortes de traitements. Les designers innovent et testent différentes techniques de teinture avec l’idée de restituer au plus près les milles nuances et effets, que le temps imprime sur le vêtement. Des tissus déteints et décolorés par le soleil aux ombres, reflets et nuages, qui se dilatent sur le textile. Tout y passe: tee-shirts, pantalons, blouses, vestes, manteaux et jusqu'aux pièces à maille. Quant aux effets de dégradés, ils sont partout comme des arcs en ciel apportant une note joyeuse aux tenues.


Courrèges, printemps-été 2022 - © PixelFormula


8 Le tricot filet 

Ce vestiaire léger et décontracté ne manque pas de sensualité, en particulier à travers des chandails ou tricots de corps ajourés ou des hauts taillés dans des filets de pêcheur laissant entrevoir la peau. Certains sont proposés dans des tissus techniques tels que le mesh pour une touche plus sportive. Ce registre sensuel s'exprime aussi à travers une certaine dégaine avec les chemises en soie déboutonnées jusqu’au nombril ou via la dentelle, qui a encore le vent en poupe dans des tops, chemises et pantalons. Les stylistes mettent aussi l’accent sur les transparences et les sous-vêtements sexy.


Dolce Gabbana, printemps-été 2022 - © PixelFormula


9  Un air de fête 

Beaucoup de films des collections masculines vus cette saison font référence à la période post-covid, qui devrait nous ramener à la normalité l'an prochain, en particulier l'été prochain, et saluent un retour libérateur aux soirées à coup de paillettes, lurex et tenues flamboyantes. L’homme se pare de mille bijoux et de ses plus belles parures pour aller s’éclater. Les couleurs explosent, les silhouettent brillent. C’est souvent l’occasion de sortir du placard les costumes en satin ou aux luxueux tissus brocart.


Louis Vuitton, printemps-été 2022 - © PixelFormula


10 La maxi jupe

La longue jupe drapée tombant jusqu’au pied s’installe dans le vestiaire masculin. On l’a repérée notamment chez Louis Vuitton façon samouraï, chez Yohji Yamamoto, chez Avellano dans un style néo-futuriste à la Matrix, chez Tokyo James qui associe le long pagne africain au classique binôme veste noire-chemise blanche, mais aussi chez JordanLuca qui la décline en différentes longueurs, chez Loewe ou encore chez Thom Browne en version plus courte et plissée.

Copyright © 2021 FashionNetwork.com Alle Rechte vorbehalten.