×
Veröffentlicht am
08.10.2022
Lesedauer
6 Minuten
Teilen
Herunterladen
Artikel herunterladen
Drucken
Drucken
Textgröße
aA+ aA-

Défilés de mode féminine: les dix tendances de l’été 2023, entre optimisme et inquiétude

Veröffentlicht am
08.10.2022

Les Fashion Weeks consacrées au prêt-à-porter féminin pour le printemps-été 2023 ont fait émerger deux tendances fortes et opposées. D’un côté, une déferlante de vitalité et d’insouciance avec des couleurs joyeuses, des tenues légères hyper sexy, des fronces et des rubans ondulants, dans un esprit boudoir érotisé. De l’autre, c’est un filon plus obscur qui a parcouru les podiums de New York, Londres, Milan et Paris du 9 septembre au 4 octobre 2023, avec le noir en couleur star insolite pour l’été, une certaine veine militaire, de nombreuses pièces tailoring ainsi que des matières hivernales, tel le cuir présent en force. Avec la guerre en Ukraine, la crise de l’énergie, la pénurie des matières et l’inflation, les couturiers ont plus d’une raison de s’inquiéter...

Dries Van Noten, printemps-été 2023 - © PixelFormula

 
1. Noir, la nouvelle couleur de l’été
 
Clairement, un certain pessimisme s’est fait sentir sur les podiums. Si l’appel à la fête et à la liberté était dominant, les couturiers ont laissé affleurer une certaine inquiétude pour l’avenir. Elle s’est traduite par un insolite noir, omniprésent dans les collections estivales, proposé très souvent en total look, souvent dans un esprit nineties. Plusieurs stylistes tels que Dries Van Noten, Lutz Huelle chez AZ Factory, Avellano, Ann Demeulemeester ont même ouvert leur show avec une longue série de silhouettes totalement black.



Ujoh, printemps-été 2023 - DR


2. "Tailoring" déstructuré
 
L’esprit couture continue de dominer, surfant sur le recul du sportswear repéré l’hiver dernier. Costumes, tailleurs, vestes importantes et manteaux taillés dans de belles flanelles sont omniprésents, surtout dans des volumes amples, confortables, mais toujours élégants et surtout inventifs. Les classiques sont revisités à grands coups de ciseaux, redéfinis et libérés. Les manches se fendent ou disparaissent totalement. Les découpes se multiplient dans les épaules, le dos, les flancs. Parois, il ne reste que la structure de la veste. Celle-ci s’enfile à l’envers, aussi, créant de nouvelles formes et volumes. Les stylistes jouent avec les superpositions et les asymétries.


Burberry, printemps-été 2023 - © PixelFormula

 
3. Cuir

Autre surprise, les couturiers parient sur des matières lourdes, totalement inédites dans la garde-robe estivale, telle la fourrure (GmbH) et surtout le cuir, qui domine. Usé, vieilli, mat, brillant ou verni façon vinyle, perforé, ajouré, clouté, travaillé en dentelle, brodé... Toutes les variantes du cuir sont explorées, des peaux lisses à celles suédées en veau velours en passant par la peau retournée ou les reptiles. Il est brun, souvent noir, mais aussi décliné en couleur chez Marni, Chloé, Christian Wijnants et Miu Miu. Tous les styles sont conviés: corset et lingerie SM, gros blousons de motard à franges, combinaison de pilote, etc.



Act N°1, printemps-été 2023 - © PixelFormula


4. Le pantalon cargo 
 
Le pantalon s’annonce comme la pièce incontournable de l’été prochain. De préférence large, commode et équipé de multiples grandes poches. Il se décline façon utilitaire, en toile de coton robuste, en treillis kaki comme chez Dior et Victoria/Tomas, ou camouflage chez Isabel Marant, en nylon ou denim coloré chez Versace. Il est proposé aussi en version romantique, comme ces cargos en satin délicat chez Fendi ou en tulle rose chez Act N°1.



Miu Miu, printemps-été 2023 - © PixelFormula

 
5. Poches plaquées ou amovibles 
 
Dans cet esprit pratique et utilitaire, les poches plaquées du pantalon cargo migrent dans toute la garde-robe: sur vestes, chemises, manches, mais aussi dans des robes chics en satin ou tulle transparent, géantes sur des minirobes (Louis Vuitton) ou dans des jupes, et jusque sur des brassières bandeau en denim chez Blumarine. Sans parler des deux grosses poches plaquées sur le devant du microshort, qui s'érigent en must pour l'été 2023. Plusieurs maisons, à l’instar de Miu Miu et Sacai, créent des jupes ceinture ou tablier munies de poches, façon sac banane, où enfoncer ses mains, tandis qu’Ann Demeulemeester propose carrément deux poches sacoches à porter en bandoulière croisées sur le torse.

 

Saint Laurent, printemps-été 2023 - © PixelFormula


6. Le fourreau 
 
Entre esprit sensuel et nécessité de se protéger en couvrant tout leur corps, les femmes de l’été prochain adopteront volontiers longue robe ou maxi jupe moulante coulant jusqu’aux pieds. Ces tenues de sirène en matières scintillantes ou fluides, tels satin, jersey, soie, maille ou même silicone, embrassent et enserrent la silhouette, exaltant les courbes dans des mouvements sinueux. Parfois privées de fentes, elles entravent la démarche. Saint Laurent notamment a décliné sur ce thème une entière collection très applaudie.



N°21, printemps-été 2023 - © PixelFormula

 
7. Seins et peau bien en vue 
 
Le virage ultra sexy pris l’été dernier se poursuit de plus belle cette saison avec des longueurs ras-les-fesses, ou des fentes remontant jusqu’en haut des cuisses, ainsi qu’une flopée de pièces en lingerie transparente, de bustiers, corsets et dessous affriolants. Sans oublier les découpes omniprésentes et effectuées à tous les niveaux dans toutes les pièces. Pour l’été 2023, une attention particulière est portée à la poitrine. Les robes aux épaules tombantes laissent souvent entrevoir un sein. Les soutiens-gorge dépassent systématiquement des robes, tandis que des décolletés plongeants s’ouvrent entièrement sur la poitrine. Sans parler des hauts de bikini qui se réduisent la plupart du temps à un bout de ficelle, mettant les seins quasiment à nu. Des seins qui se dévoilent aussi très souvent sous des tuniques translucides, autre must de l’été prochain.



Christian Cowan, printemps-été 2023 - DR


8. Crinolines et robes à paniers 
 
La magnificence du XVIIIe siècle, qui avait pointé son nez à l’été 2020, s’installe en tendance forte pour l’été prochain à travers des robes volumineuses qui gonflent de la taille aux pieds. Dans ce désir d’exubérance, entre romantisme victorien et flamboyance baroque, les stylistes proposent des crinolines à multistrates de tulle, soie, satin ou même denim (Christian Cowan, Act N°1, Thom Browne, Giambattista Valli) ou des robes à basques (Acne Studios, Cecilie Bahnsen, Matty Bovan). Parfois la forme qui enfle sur les flancs est juste suggérée (Lanvin, Loewe). Dans plusieurs cas, les créateurs laissent voir la structure des paniers, avec leur cage ou cerceaux, comme chez Weinsanto (en version asymétrique), Rochas, Monse ou encore Dior, qui trouve son inspiration du côté de Catherine de Médicis, et le label Noir Kei Ninomiya, inspiré par Marie-Antoinette.
 
 

Molly Goddard, printemps-été 2023 - © PixelFormula

 
9. La robe de mariage 
 
Beaucoup de designers ont voulu célébrer la fin de la pandémie avec des collections solaires et joyeuses centrées sur des sentiments positifs avec, en thème central, l’amour symbolisé par le cœur, qui apparaît en motif, broderie et applications dans plusieurs collections, ou le slogan "love", affiché par exemple dans un t-shirt chez Undercover. Dans ce contexte, la robe de mariée fait un retour remarqué sur les podiums, concluant souvent les défilés. Certains stylistes se focalisent carrément sur le mariage, à l’instar de MSGM. D’autres l'abordent de manière détournée, comme N°21 qui explore l’adultère et propose des robes de mariées déchirées et recomposées.
 


Marni, printemps-été 2023 - © PixelFormula

 
10. Couleur coucher du soleil 

Les dernières heures sur la plage l’été, lorsque la lumière vire du rose pâle au jaune, à l’oranger, puis au rouge vif avant de s’assombrir vers des indigos mauves et bleu profond, ont inspiré plus d’un styliste. De Marni, qui a consacré au thème son défilé entier, à Ester Manas, Christian Wijnants, Ferragamo, mais aussi GCDS et Etro avec des looks arc-en-ciel. D’une manière générale, les longs voyages exotiques, l’envie de s’évader au bord de l’eau et de baigner dans l’insouciance a fortement influencé la palette des couturiers, qui ont misé, une fois de plus, sur des looks à grande majorité monochromes, déclinés dans des couleurs chaudes et vibrantes.

Copyright © 2023 FashionNetwork.com Alle Rechte vorbehalten.