×

Debenhams : Mike Ashley, patron de Sports Direct, prépare son putsch

Übersetzt von
Sonia BROYART
Veröffentlicht am
today 08.03.2019
Lesedauer
access_time 2 Minuten
Teilen
Herunterladen
Artikel herunterladen
Drucken
Drucken
Textgröße
aA+ aA-

L’annonce la semaine dernière des très faibles performances de Debenhams n’a pas vraiment plu à Sports Direct, son principal actionnaire. La direction de celui-ci a fait une déclaration ce jeudi disant qu’il souhaitait placer son propre directeur général, Mike Ashley, au conseil d'administration et éjecter dans le même temps un grand nombre des autres membres du board. L'appel lancé aux actionnaires entend mettre Mike Ashley à la tête de l'exécutif. Les tensions étaient grandissantes depuis plusieurs mois entre le patron charismatique du groupe de distribution et les dirigeants de Debenhams.


Mike Ashley - Reuters


C’est donc un véritable putsch qu'organise Mike Ashley. Mais avec le secteur du retail au Royaume-Uni devant faire face à des challenges fondamentaux, les difficultés rencontrées par les grands magasins et le Brexit au coin de la rue, l’inattendu pourrait bien se produire.

Sports Direct a déclaré qu’il avait « commissionné une réunion générale de Debenhams plc afin de placer M. Mike Ashley dans le conseil des directeurs de Debenhams et retirer tous les membres actuels du conseil d’administration de Debenhams (sauf Rachel Osborne devenue directrice en septembre 2018) ».

Il a aussi ajouté que Mike Ashley ne vise pas uniquement une place autour de la grande table. La suite du communiqué indique que s’il « intègre le conseil des directeurs de Debenhams durant cette phase critique pour l’entreprise, M. Ashley aura un rôle d'exécutif et se concentrera sur les affaires de Debenhams, en construisant un conseil et une équipe management solides ».

Il a également déclaré qu’il démissionnera de son poste actuel de CEO de Sports Direct et sera remplacé par Chris Wootton, l’actuel directeur financier adjoint de Sports Direct.

La direction de Debenhams n'a bien sûr que moyennement goûté l'offensive. Elle a livré ce vendredi matin un placide communiqué : « Tout actionnaire détenant plus de 5 % du capital souscrit a le droit de convoquer une assemblée des actionnaires. Le conseil s’est engagé avec Sports Direct et nos autres parties prenantes en ce qui concerne les options de restructuration de notre bilan et est déçu que Sports Direct ait pris cette mesure. Entre-temps, les discussions pour répondre à nos futurs besoins de financement ont bien avancé. »

Un propos très factuel et froid. Concrètement, avec Sports Direct détenant presque 30 % de la société et d’autres actionnaires ayant vu leurs investissements aller toujours plus vers le bas, les projets de Mike Ashley pourraient bien trouver le soutien nécessaire.

Copyright © 2020 FashionNetwork.com Alle Rechte vorbehalten.