×
Veröffentlicht am
01.09.2022
Lesedauer
4 Minuten
Teilen
Herunterladen
Artikel herunterladen
Drucken
Drucken
Textgröße
aA+ aA-

Comment Sporteed veut se démarquer dans la bataille des plateformes de seconde main de sport

Veröffentlicht am
01.09.2022

Avec l’explosion des pratiques sportives comme la course, le fitness, le yoga durant les confinements et les sports de pleine nature depuis, les plateformes de vente de matériel et équipements de sport de seconde main fleurissent dans l’Hexagone. Qu’ils soient spécialistes de l’outdoor, comme Barooders, Everide et Campsider, ou généralistes comme le réseau de La Recyclerie sportive, Linknsport ou Sporteed, ces acteurs explorent un marché encore en construction.
 

Greg Coffret, fondateur de Sporteed - DR


Aussi, afin de grandir et consolider sa place sur ce marché, chacun veut attirer revendeurs et acheteurs… mais aussi investisseurs. La plateforme Sporteed, fondée à Montpellier en 2020 par Greg Cottret, entrepreneur dans les médias, a ainsi réalisé un premier tour de table en début d'année auprès de business angels, une opération qui valorise la société Everleed, derrière ce site, à 1,5 million d’euros. Elle vise à présent une levée de fonds de 2 à 3 millions d’euros.

"La plateforme est née en plein confinement. A l’époque, je voyais les paquets Vinted défiler à la maison, explique le fondateur, triathlète à ses heures. Pour l’occasion, à part Leboncoin qui proposait des produits au milieu des canapés et des jouets, il n’y avait pas d’acteur dans le sport. J’avais en tête de proposer une offre généraliste, comme Vinted dans la mode. Comme nous avions déjà une structure, nous avons pu développer le projet en interne pour débuter l’activité début 2021. Je veux positionner Sporteed en généraliste et pouvoir proposer des offres pour toute la famille sur la même plateforme. Nous avons eu la bonne surprise de voir que l’offre s’est constituée rapidement. Les sportifs ont beaucoup de produits dans leurs placards. Par exemple, une maman qui a eu un judoka dans ses enfants va mettre en vente plusieurs tailles de kimonos. L’autre bonne nouvelle, c’est que le modèle de plateforme de revente, avec la sécurisation de la transaction par le site, est clairement assimilé par les consommateurs. Merci Vinted!"

La plateforme propose ainsi une offre consistante en matériel mais aussi en vêtements et chaussures, en particulier pour l'équitation, la gym, le cyclisme, le fitness, la course à pied et le tennis. Au total, le site référence 110 sports et met en exergue les descriptions des produits. Sporteed revendique 60.000 utilisateurs, contre 40.000 avant l’été, et vise la barre des 100.000 fin 2022.


Page d'accueil de la plateforme - Capture d'écran site Sporteed


Mais quel est le modèle économique? "Sur les ventes entre consommateurs, nous appliquons des frais de gestion sur chaque transaction, détaille Greg Cottret. Nous avons aussi mis sur pied une offre pour les clubs et pour les sportifs de haut niveau. Les adhérents, licenciés et fans, peuvent s’inscrire à leur profil pour les suivre. Nous reversons une part de la transaction aux clubs et sportifs, ce qui leur offre une autre source de revenus. Nous permettons aussi aux marques et magasins de donner une nouvelle opportunité à leurs stocks d’anciennes collections, soit via une boutique, soit en dépôt-vente. Ensuite, nous allons commercialiser des espaces de publicité sur le site et l’application. Enfin, nous allons donner l’opportunité aux marques de mettre sur pied des corners. L’idée est de proposer des produits neufs mais autour d’opérations évènementielles. Cela sera complémentaire de l’offre C2C."

En activant ces différents leviers, Sporteed doit continuer de séduire de nouveaux clients, son fondateur ciblant la barre des 500.000 personnes fin 2023, pour atteindre le seuil de rentabilité en 2024 (l'entreprise ne communique pas son chiffre d'affaires).

La prochaine levée de fonds doit justement lui permettre de monter en puissance en investissant largement dans la communication pour faire grandir la notoriété du site. "Nous aurons peut-être besoin de renforcer l’équipe technique, mais comme nous avons déjà les équipes en interne pour les développements techniques, cela nous permet d’être très spécifiques et réactifs, en particulier pour notre CMS (système de gestion de contenu, ndlr). Et nous pourrons cibler les investissements. Ce mois-ci, nous allons déployer le paiement en trois fois sans frais", détaille Greg Cottret.

Actuellement, le panier moyen est de 35 euros, notamment grâce aux ventes de matériel, avec des produits qui sont vendus -70% à -80% par rapport aux prix du neuf.

Au-delà de la proposition de produits, l’ambition de Sporteed est de devenir un point de rencontre des communautés sportives pour se revendre du matériel, mais aussi suivre des athlètes, s’échanger des informations et des conseils sur leur pratique, la plateforme proposant en priorité les sports pratiqués par l’utilisateur.

Reste à voir si la proposition Sporteed, en misant sur l’équipement de l’ensemble de la famille, parviendra à prendre le dessus sur ses concurrents. Et pourra constituer une alternative à Decathlon, qui avec son offre seconde vie et la puissance de son réseau physique, devient un acteur permanent du neuf comme de l’occasion.
 

Copyright © 2023 FashionNetwork.com Alle Rechte vorbehalten.