×

Comment se porte La Gentle Factory depuis son émancipation d'Happychic ?

Veröffentlicht am
today 30.09.2019
Lesedauer
access_time 3 Minuten
Teilen
Herunterladen
Artikel herunterladen
Drucken
Drucken
Textgröße
aA+ aA-

Depuis neuf mois, La Gentle Factory navigue seule, mais toujours avec Christèle Merter à sa barre. Créé en 2013 comme un laboratoire devant fournir des solutions durables aux enseignes du groupe Happychic (Jules, Brice, Bizzbee), puis devenu une marque à part entière en 2017, le label de mode écoresponsable a été cédé par la société nordiste à sa fondatrice en janvier 2019. Présente sur le nouvel espace Impact du salon Who’s Next de septembre dernier, elle nous a exposé ses défis et axes de développement.  


Début septembre, Christèle Merter exposait pour la première fois à Who's Next, sur l'espace Impact - FashionNetwork
«Etre présent sur Impact, un espace dédié à la mode durable, nous permet de bénéficier d'une audience qualifiée, et d'aller à la rencontre de clients finaux»,


« Etre présent sur Impact, un espace dédié à la mode durable, nous permet de bénéficier d'une audience qualifiée et d'aller à la rencontre de clients finaux », relève l’ingénieure textile, soutenue par le réseau Entreprendre et des investisseurs qui lui ont permis de lever un million d’euros en début d’année.

Prendre son envol d’une grosse machine nécessite de sérieuses remises à niveau. « Depuis la sortie du groupe Happychic, nous avons engagé beaucoup de travail : nous avons par exemple dû remonter nos propres systèmes d'information et recréer notre chaîne logistique », indique Christèle Merter.

Depuis la cession, la marque a réalisé « 100 % de croissance », affirme la dirigeante, qui ne communique néanmoins pas le chiffre d'affaires. « On déclarait lors de cette transition que si l’on se coupait d'Happychic, c'était bien sûr pour gagner en indépendance mais également pouvoir réellement se développer, et c'est le cas ». La Gentle Factory réalise 40 % de ses ventes sur le web, et 60 % via un réseau multimarque qui compte une soixantaine de revendeurs en France.

En vue d’accroître cette liste, la Gentle Factory a identifié 40 villes où elle souhaiterait s'installer d'ici la fin de l'année, notamment sur l'arc atlantique, à Biarritz, La Rochelle, Caen, Rennes, Angers... Et à l’étranger ? Ce n’est pas dans la philosophie durable de la marque. « Nous avons été contactés par un revendeur japonais mais n’avons pas donné suite car nous ne sommes pas organisés pour l'export, et cela n'aurait pas de sens sur le plan écoresponsable. Nous voulons rester en France et y animer un réseau de 'consom’acteurs' ».

La Gentle Factory s’épanouit dans des boutiques mutlimarques ayant un parti pris, qu’il s’agisse de concept-stores lifestyle centrés sur le savoir-faire français (comme Léon et Augustine à Périgueux), ou alors sur l'écoresponsabilité (par exemple chez Les Curieux à Lyon).


T-shirt en coton bio de la capsule « Recycle » étiqueté à 35 euros - La Gentle Factory


Côté offre, elle propose un vestiaire masculin et féminin composé à 70 % d’une collection permanente, intégrant les pièces d’un dressing classique comme un jean, un t-shirt, un caban, un polo, une marinière, un chino, des charentaises… Chaque mois, une capsule restreinte s’ajoute à cette proposition « pour raconter une nouvelle histoire ».

En septembre, c’est une mini-ligne baptisée "Recycle" qui a été lancée. Elle comprend des vêtements confectionnés à partir de fils et de textiles restant en stock chez les filateurs et fabricants français qui sont partenaires de la marque. « On s’est interdit de racheter de nouvelles matières ! », clame la dirigeante.

La Gentle Factory, qui propose aussi à ses clients des patrons en open source et des kits de personnalisation pour upcycler ses vêtements, bénéficiera cet automne d’une visibilité inédite. Elle intègre en effet l’offre estampillée Go for Good des Galeries Lafayette, et prendra place à ce titre dans les grands magasins de Lyon et Toulouse au sein de leur espace éphémère consacré aux griffes durables.

Copyright © 2020 FashionNetwork.com Alle Rechte vorbehalten.