×

Chargeurs : la division "Luxury materials" pénalisée par les prix de la laine

Von
AFP
Veröffentlicht am
today 15.11.2019
Lesedauer
access_time 2 Minuten
Teilen
Herunterladen
Artikel herunterladen
Drucken
Drucken
Textgröße
aA+ aA-

Paris, 14 nov 2019 (AFP) - Les ventes du groupe industriel Chargeurs ont augmenté de 9% à 146,4 millions d'euros au troisième trimestre, soutenues par les performances de sa filiale PCC, l'un des leaders mondiaux de l'entoilage.


Chargeurs


L'intégration de cette société, acquise en 2018, aux comptes de l'entreprise française explique essentiellement le bond du chiffre d'affaires car à périmètre et taux de change constants, cette hausse des ventes s'affiche plus modeste à 1,7%.

Dans le détail, le groupe a pâti de la baisse du chiffre d'affaires de la division "Luxury materials", en raison de la forte chute des prix de la laine ces derniers mois qui ont entraîné un ralentissement de l'activité des filateurs et des producteurs de laine, détaille le groupe.

Reste que l'activité a été particulièrement florissante en Asie où les ventes ont bondi de 36,3%, bénéficiant de l'intégration de PCC chez Chargeurs PCC Fashion Technologies en août 2018. Même effet PCC sur les ventes sur le continent américain qui ont progressé de 8% sur le trimestre. Cette performance a été amplifiée par la montée en gamme de l'offre de solutions de produits technologiques et de services clients.

Sur les neuf premiers mois de l'année, les ventes ont bondi de 12% à 472,5 millions d'euros mais ressortent en baisse de 0,8% à données constantes. Les ventes au cours des deuxième et troisième trimestres ont permis de compenser celles en recul de 4,6% du premier trimestre, qui ont eu de surcroît à souffrir d'une base de comparaison défavorable par rapport à 2018.

Le groupe reste engagé dans sa course à la croissance. Son PDG, Michaël Fribourg, cité dans un communiqué, souligne avoir "encore intensifi(é) ses efforts et investissements opérationnels ces tout derniers mois" et confirme les principaux objectifs stratégiques du groupe : atteindre un chiffre d'affaires d'un milliard d'euros d'ici 2021 avec un taux de marge opérationnelle supérieur à 10%.

Dans cette perspective, le groupe entend dans un premier temps réaliser 750 à 800 millions d'euros de chiffre d'affaires l'an prochain, a-t-il précisé.

Copyright © 2019 AFP. Alle Rechte vorbehalten. Wiederveröffentlichung oder Verbreitung der Inhalte dieser Seiten nur mit ausdrücklicher schriftlicher Zustimmung von AFP.