Chanel met un terme à son usage de peaux exotiques

Chanel a annoncé ce lundi qu'elle n'utiliserait plus de peaux de peaux exotiques pour ses collections. En cause, un approvisionnement éthique devenu trop compliqué à assurer.


Chanel Automne-hiver 2018/19 - Pixelformula

« Chez Chanel, nous évaluons en permanence nos filières d'approvisionnement afin de nous assurer qu'elles répondent à nos exigences en matière d'éthique et de traçabilité. Or, il nous est de plus en plus difficile de nous procurer des peaux exotiques - crocodile, lézard, serpent et galuchat - correspondant à nos exigences en matière d'éthique », a déclaré Bruno Pavlovsky, le président des activités mode de la maison de luxe, cité par Le Figaro.

« Bien que nous recevons de nombreuses commandes de ces sacs, qu'on appelle chez nous "Collector", nous faisons le choix d'arrêter ce type de peaux. Aujourd'hui, un sac exotique doit sa valeur essentiellement à sa matière première et peu à la main. Nous allons privilégier la création, beaucoup le savoir-faire, les finitions, pour obtenir des objets d'exception à partir de matières nobles dont nous maîtrisons complètement le sourcing », a-t-il ajouté.

En revanche, l'arrêt de la fourrure, comme l'ont décidé plusieurs autres maisons de luxe ces derniers mois, et du cuir n'est pas à l'ordre du jour. « Nous en utilisons très peu en réalité dans nos collections. Et comme pour le cuir, nous continuons de travailler avec la filière alimentaire et avec des fournisseurs certifiés, traçables », a expliqué Bruno Pavlovsky.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterLuxe - AccessoiresLuxe - ChaussuresLuxe - DiversIndustrie
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER