×
Veröffentlicht am
09.04.2020
Lesedauer
3 Minuten
Teilen
Herunterladen
Artikel herunterladen
Drucken
Drucken
Textgröße
aA+ aA-

Brunello Cucinelli peu impactée par le Covid-19 au premier trimestre

Veröffentlicht am
09.04.2020

Après des années de croissance continue, Brunello Cucinelli s’inscrit en légère baisse en ce début d’année en raison de la crise liée au coronavirus. La marque de luxe italienne spécialisée dans le cachemire a réalisé entre janvier et mars 2020 un chiffre d’affaires de 156,7 millions d’euros, en recul de 2,3 % (-2,9 % à taux de change constants) par rapport à la même période un an plus tôt. L'entreprise tire son épingle du jeu grâce notamment à sa forte exposition sur le canal wholesale, qui a bien tenu et représente la moitié de son chiffre d'affaires.
 

La griffe résiste face à la crise du Covid-19 grâce au wholesale - brunellocucinelli.com



La marque a vu ses ventes diminuer sur tous ses marchés à l’exception de l’Amérique du Nord (+9,5 %), qui représente 32,4 % de son chiffre d’affaires total, et du reste du monde (+6,6 %). Comme elle l’explique dans un communiqué, les ventes ont progressé jusqu’en février avant d’être impactées par la complète fermeture des boutiques due aux mesures de confinement pour ralentir la propagation du Covid-19.
 
En Chine, pays qui a instauré en premier de strictes mesures anti-coronavirus, les ventes de Brunello Cucinelli ont plongé de 27,1 %. En Italie, dont la part représente 15,6 % du chiffre d’affaires total, elles ont chuté de 13,9 % et en Europe de 2,2 %. La griffe évoque des premiers signes d’amélioration en Chine avec la progressive normalisation de la situation sanitaire.

Le canal de vente retail composé de 107 boutiques, qui pèse 42,1 % sur l’ensemble du chiffre d’affaires, enregistre un recul de 7,2 % par rapport au premier trimestre 2019. Le réseau des magasins en franchise reste stable (+0,4 %), tandis que les ventes aux clients multimarques et dans les grands magasins, représentant à elles seules 50,7 % du business de l’entreprise, ont progressé de 1,8 % à 79,5 millions d'euros.
 
Le fondateur et PDG, Brunello Cucinelli parle "d’un moment fortement conjoncturel, donc bien différent de celui de 2008". Il note qu’a été atteint néanmoins "un chiffre d’affaires pratiquement en ligne avec celui du premier trimestre de 2019" et que "le portefeuille de commandes wholesale pour l’automne-hiver 2020/21 est très important. Compte-tenu du contexte, il explique que le travail se partage désormais en deux parties importantes : la première dédiée à la gestion de l’année en cours ; la deuxième au développement des deux prochaines années 2021/22.
 
Pour l’année en cours, "la profondeur et l’ampleur de cette crise rendront impossible d’atteindre pleinement les objectifs que nous nous étions fixés pour 2020", prévient-il. Mais la structure de l’entreprise permet de voir l’avenir sereinement, grâce à la flexibilité de sa structure de production totalement italienne, à la solidité des relations avec ses fournisseurs, à la centralité du canal wholesale, à son faible niveau d’endettement et au solide rapport noué avec les clients.
 
La société annonce par ailleurs qu’elle a reporté son assemblée annuelle du 23 avril au 21 mai et que la proposition de distribuer un dividende au titre de l’exercice 2019 a été révoquée.
 
A l’occasion de la publication de ses résultats trimestriels, Brunello Cucinelli publie notamment une lettre ouverte "pour les temps nouveaux", où il parie sur le changement de l’humanité, voyant dans la crise actuelle "une opportunité merveilleuse". 
 

Copyright © 2022 FashionNetwork.com Alle Rechte vorbehalten.